Les beaux jours arrivent ! Vient le temps des coups de soleil, des moustiques et des expulsions. Et oui, la trĂȘve hivernale, c’est fini ! Place au grand mĂ©nage de printemps, l’activitĂ© prĂ©fĂ©rĂ©e de la prĂ©fecture : au programme, balayer les vilain.es squatteureuses Ă  grand renfort de CRS, pour aseptiser la ville et faire reluire la propriĂ©tĂ©. Comme tous les ans, de nombreux lieux de vie et d’activitĂ©s sont en pĂ©ril et des centaines de personnes sommĂ©es de quitter leur logement.

On résistera

Le PUM, comme beaucoup d’autres squats et logements, est donc expulsable Ă  partir du 1er juin. [1]

Nous faisons le choix de rester.

Parce qu’on a dĂ©ployĂ© une Ă©nergie de ouf pour transformer un hangar industriel Ă  l’abandon en un vĂ©ritable lieu de vie.

Parce que c’est aussi un lieu de lutte oĂč l’on s’entraide dans la galĂšre, oĂč l’on crĂ©e collectivement des outils d’autodĂ©fense .

Parce que c’est un lieu en mouvement, mĂ©lange d’habitant.es, d’utilisateurices, de soutiens et de squatteureuses.

Parce qu’on tente de s’y organiser en autogestion, en dehors des rapports de pouvoir et de domination.

Par ce que c’est un espace de partage et d’échanges, de rĂ©flexion et d’activitĂ©s dans une dynamique anticapitaliste, mais pas que ! [2]

Parce que nous sommes des parasites de la sociĂ©tĂ© et qu’est ce qu’on kif ça !

Bref, parce que nous dĂ©fendons la vie en squat et qu’on a la rage contre ceux qui les dĂ©gagent, nous restons solidaires de toustes les habitant.es de squats.

Tu l’auras compris : le PUM ne partira pas, ni en fumĂ©e ni en vacances ! Bien au contraire le PUM se transforme et revĂȘt sa plus belle tenue de rĂ©sistance…

…voici le PUM PLAGE !!!

Le PUM Plage c’est le PUM ouvert du lundi au vendredi à partir du 1er juin de 12H à 20h, avec nocturnes les vendredis. Parce qu’on a pas l’intention de partir, on va continuer à occuper et à faire vivre ce lieu d’autogestion.

On a pas de transat mais des palettes, pas de tapas mais des cantines vegan et gratuites, pas de brumisateur mais l’eau courante, pas de sable chaud mais une machine Ă  granitĂ©s. On a pas de vigiles Ă  l’entrĂ©e, on trie pas les gentes sur le volet mais les fachos et les virilos seront bousculĂ©.es. 

 Les activitĂ©s habituelles auront toujours lieu et elles seront agrĂ©mentĂ©es selon nos envies. Un PUM Plage qui nous ressemble : un planning Ă  imaginer, une expulsion Ă  Ă©viter.

Viens pour soutenir le lieu, contre son expulsion, pour participer Ă  des ateliers [3], partager ta bouffe vegan et ta rĂ©cup le midi, pour faire des discutes collectives. Viens nous rencontrer, dĂ©couvrir le lieu, t’organiser, proposer des ateliers, participer comme tu veux et peux.

Va y’avoir du fun*, mais aussi de la rĂ©sistance, d’la boum mais aussi de l’organisation politique ! Le planning est mouvant et s’adaptera Ă  l’actualitĂ©, on donnera la prioritĂ© Ă  la solidaritĂ© entre squats et galĂ©rien.nes.

Point pas fun : rĂ©sister Ă  une expulsion, ça veut dire faire face aux keufs. C’est important de venir en ayant ça en tĂȘte, et, bien sĂ»r, on en parlera toustes ensemble sur place. T’es pas obligĂ© de prendre ton smartphone et tes papiers.

Pour plus d’infos sur le programme, rendez-vous au PUM dĂšs le 1er juin Ă  partir de midi, et tous les soirs au Daily Feedback Stand-Up Meeting de Facilitation Ă  19h30 pour continuer le Pum Plage et rĂ©sister Ă  l’expulsion !!!




Source: Iaata.info