Août 6, 2021
Par Dijoncter
241 visites


La collectif BFC pour l’abolition des armes nucléaires est allé demander aux pouvoirs publics d’intervenir pour que l’État ratifie le Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Ce jeudi 5 août 2021, à Dijon, le Collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires est allé interpeller le Conseil Régional et le Conseil Départemental de Côte d’Or pour leur demander d’intervenir auprès du gouvernement français pour la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (le #TIAN), entré en vigueur le 22 janvier 2021. La Région Bourgogne Franche-Comté et la Côte d’Or ont en effet un rôle à jouer car le CEA Valduc (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), qui s’occupe de l’entretien de la modernisation et des tests des têtes nucléaires de la France, se situe sur leur territoire, à environ 40 km de la métropole dijonnaise, représentant

une menace environnementale, sanitaire, morale et militaire sur les populations.

De ce fait, la capitale des Ducs de Bourgogne serait une cible prioritaire potentielle en cas de guerre nucléaire.

Notre délégation représentant le collectif d’associations ‐ composé d’ICAN France (Prix Nobel de la Paix 2017), le Mouvement de la Paix 21, Réseau Sortir du Nucléaire, Arrêt du Nucléaire (ADN) 34, Sortir du Nucléaire 21, MAN Côte d’Or, Abolition des Armes nucléaires-Maison de Vigilance, CANVA, l’AMFPGN (Association des médecins français pour la prévention de la guerre nucléaire), Amis de la Terre Côte d’Or, Stop Nucléaire 26-07 (ADN Drôme-Ardeche) ‐ a été reçue par des responsables administratifs de la Région et du Département, qui se sont engagés à nous accorder des entretiens ultérieurs avec leurs Président.e.s- élu.e.s.

Jeûne et commémoration d’Hiroschima au CEA Valduc demain 6 août.

Du 6 au 9 août, une trentaine de personnes jeûnes pour la signature du TIAN, l’abolitions des armes nucléaires et la reconversion du CEA Valduc.

Vendredi 6 août 2021, rendez-vous devant le CEA Valduc de 11h à 13 h pour commémorer le bombardement de la ville d’Hiroshima il y a 76 ans, lors de la Seconde Guerre mondiale.

JPEG - 1.2 Mo




Source: Dijoncter.info