Novembre 6, 2020
Par Paris Luttes
261 visites


En réponse à la gestion catastrophique de la crise sanitaire dans les écoles, collèges, lycées, de plus en plus de lycéen·ne·s bloquent leurs bahuts. Et comme à chaque mouvement lycéen, la répression par la flicaille est au rendez-vous, avec cette fois-ci la spécificité des amendes dues à l’état d’urgence sanitaire. Quelques conseils de la Legal Team.




Source: Paris-luttes.info