Mai 18, 2016
Par La Rotative (Tours)
13 visites


Les unions départementales des syndicats appellent à structurer et amplifier le mouvement dans le Loir-et-Cher ces 17 et 19 mai.

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le projet reste profondément exclusivement favorable au patronat dans sa globalité ! Un code du travail par entreprise à l’opposé de la « hiérarchie des normes », élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux !

Le développement d’actions de grève dans divers secteurs crée une dynamique dans l’amplification et l’élargissement du rapport de force sur tout le territoire. Le rassemblement du jeudi 12 mai à 17H30 devant la préfecture à Blois contribue à faire converger toutes ces actions en Loir et Cher.

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires de Loir et Cher invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es de leur entreprise ou administration pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction pour obtenir le retrait du projet de loi et la satisfaction des revendications locales construites ensemble syndicats et salariés sur chaque lieu de travail.

Elles appellent les salariés à faire grève et à manifester le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains.

  • A Romorantin : 10h30 devant la sous-préfecture
  • A Vendôme : 11h30 devant la sous-préfecture (barbecue revendicatif) le 17 mai et 10h30 Place de la Liberté le 19 mai
  • A Blois : 14h30 au Parc des expositions (Blois-Vienne)

Soyons nombreuses et nombreux à être en grève et à manifester à ces occasions pour faire reculer le gouvernement !




Source: