Le SEOM Jujuy rĂ©alise aujourd’hui une nouvelle journĂ©e de lutte avec l’occupation du pont international Horacio GuzmĂĄn qui relie la ville frontaliĂšre de La Quiaca, Ă  l’extrĂȘme nord de la province de Jujuy, (Argentine) Ă  la localitĂ© de VillazĂłn (Bolivie).

Depuis des semaines, les travailleurs municipaux de Jujuy ont effectuĂ© des barrages routiers qui leur ont permis d’obtenir des avancĂ©es, mais pas dans la rĂ©gion de Puna et de Ramal. Cette action qu’ils mĂšnent aujourd’hui est due au fait qu’ils ont besoin que le gouverneur Morales et certaines autoritĂ©s communales, en particulier M. Blas Gallardo, maire de La Quiaca, se rendent compte qu’ils ne peuvent pas continuer sans rĂ©ponses. Ainsi, les autoritĂ©s nationales vont devoir prendre des mesures.

Les municipalitĂ©s de la Puna rĂ©gionale (La Quiaca, Abrapampa, Santa Catalina, Cieneguillas, Yavi, El Condor, Pumahuasi, Barrios, Cangrejillos) exigent que le transfert au personnel permanent que le gouverneur Gerardo Morales a annoncĂ© il y a 3 mois soit effectif, alors qu’il n’a pas rĂ©alisĂ© pour de nombreuses localitĂ©s qui demandent cette amĂ©lioration. Ils exigent Ă©galement la recatĂ©gorisation, la rĂ©incorporation des personnes licenciĂ©es et la rĂ©gularisation de tous les concepts qui ne sont pas payĂ©s et qui correspondent Ă  la loi.

De mĂȘme, il y a un blocage du pont San Lorenzo, situĂ© dans la ville de Libertador Gral. San Martin (dĂ©partement de Ledesma) oĂč les travailleurs municipaux de cette ville ainsi que celles de El Talar, Caimancito, Calilegua, Fraile Pintado et Vinalito rĂ©clament les mĂȘmes choses que les municipalitĂ©s de la Puna.

En l’absence de rĂ©ponse, le plan de lutte du SEOM Jujuy se poursuivra par une marche provinciale, au cours de laquelle les travailleurs municipaux marcheront de La Quiaca et El Talar Ă  San Salvador de Jujuy, parcourant des centaines de kilomĂštres Ă  pied, jusqu’à ce qu’ils atteignent la Maison du gouvernement oĂč elles prĂ©voient de camper jusqu’à ce que le gouvernement provincial donne une rĂ©ponse concrĂšte Ă  toutes leurs lĂ©gitimes demandes.




Source: Laboursolidarity.org