Une trentaine de personnes présentes ce matin (jeudi 14) au blocage, une nouvelle fois bien escortées par les gendarmes (des membres du PSIG, ainsi que de la brigade de Landivisiau). A l’approche du site, un vigile fait signe au maître-chien de ramener celui-ci. Coup de pression, ils se planteront devant nous de l’autre côté du grillage. Un camion de l’entreprise de clôture est présente sur le site (aven métallerie), ils rajoutent des colliers, et bouchent des trous dans la clôture. La pelleteuse de l’entreprise de déminage est aussi en marche dans le bas du terrain.

On se contentera de faire le tour, et de disitribuer des tracts aux voitures qui passent.

Nouveaux rendez-vous : demain (vendredi 15) blocage à 9h, rendez-vous rond-point du drennec.

Assemblée de lutte demain 20h30 salle des capucins à landivisiau

Manifestation samedi 23 février à 14h, place du champ de foire

Ps : contrôle de véhicules à notre départ du rond-point du Drennec (ils ont généralement une réquisition du procureur pour identifier les passagers des véhicules et également autorisant la fouille de ceux-ci). Mieux vaut avoir des véhicules en règle (il y a eu des amendes pour plaques illisibles, défaut d’assurance…). Ils contrôlent également les piétons (la réquisition le permet). Si vous voulez éviter ça, il faut se garer loin (centre-ville) et esquiver les contrôles à pied.