Juin 6, 2021
Par Le Monde Libertaire
225 visites


Attention, ce petit texte s’inspire de faits rĂ©els, mais n’est en aucun cas l’histoire telle qu’elle s’est passĂ©e.

Mercredi 26 juin 2021, Paris 13Ăšme arrondissement.

Maßtre corbeau se promÚne tranquillement, quand oh stupeur, là devant ces yeux ébahis des terroristes armées sont en train de profaner un superbe mur de béton crasseux des années 70 en parti couvert de tags défraßchis.
Que font ces vandales, une fresque en soutien Ă  la Palestine !
Mais, mais, peindre sur les murs c’est interdit, faire l’apologie du terrorisme c’est interdit aussi.
C’est le grand marĂ©chal Darmanin premier gardien de la paix de l’empire macronien, qui l’a dit, donc on ne peut que le croire

Vite il faut que je signale ces exactions.
MaĂźtre corbeau s’empare fĂ©brilement de son tĂ©lĂ©phone.
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas, tududu, vous avez

– Police Nationale j’écoute.
– Bonjour je suis monsieur croa-croa, je viens vous signaler la prĂ©sence de terroristes dans le 13Ăšme arrondissement de Paris, Ă  la poterne des peupliers, boulevard Kellermann, rampe qui mĂšne sur les boulevards des marĂ©chaux.
– C’est notĂ©, monsieur, que font-ils ? et combien sont-ils ?
– Ils vandalisent un mur avec des bombes, ils sont 5 ou 6 en tout, garçons et filles. Je leur ai parlĂ©, ils m’ont dit qu’ils faisaient de l’art, qu’ils faisaient partie d’un collectif appelĂ© Black Lines il me semble. Des artistes, des artistes, n’importe quoi, moi je sais ce que c’est l’art, ça c’est de la destruction d’un bien public
 Et vous ne savez pas la meilleure, je vous le donne en mille, ils peignent sur la Palestine. Vous vous rendez compte, sur la Palestine. Des artistes ça, mais non monsieur, ce sont des terroristes je vous dis
 Des terroristes.
– Reprenez votre calme monsieur, vous avez bien fait de nous prĂ©venir, En effet nous connaissons bien ce collectif et nous allons envoyer rapidement les effectifs nĂ©cessaires pour apprĂ©hender ces dangereux fauteurs de troubles. Encore merci monsieur pour votre vigilance.

RĂ©sultat des courses, envoi d’une vingtaine de policiers pour 5 artistes, arrestation, interrogatoire, procĂ©dure pĂ©nale pour « dĂ©gradation ».

Épilogue :
Nuit du 31 mai au 01 juin 2021, toyage [note] grossier de la fresque du collectif Black Lines, avec des messages haineux et provocateurs, revendiquĂ© par la « Ligue de DĂ©fense Juive », avec menace de s’en prendre directement aux artistes lors de prochaines sorties.
Pour signaler et nettoyer ces propos haineux, faire le 17 :
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas,
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas,
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas,
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas,
– Tududu, vous avez demandĂ© la police ne quittez pas,

Liens pour en savoir plus :
Fresque en question et intervention de la police
Facebook du collectif
Toyage de la fresque




Source: Monde-libertaire.fr