Janvier 2, 2017
Par Rebellyon
263 visites


Petit signe à celles et ceux qui ne connaissaient pas le Bistrot, c’est un moment ouvert pour se capter ou se re-capter autour d’une bière.

Un mot quand même, en situation :

La caisse est née de l’envie de se tenir face à la police, face aux juges et aux condamnations qui pleuvent. Il fallait apprendre à ne pas lâcher l’affaire même en gardav, à ne pas capituler devant un juge, à ne pas se laisser envahir par l’idée que tout est foutu quand on est dans les mains des forces de l’ordre. Quelques trucs à savoir, quoi.

A Lyon, après un printemps mouvementé, les peines continuent de tomber.

Alors on ne laisse pas l’individualisation des peines faire son travail et foutre la pression à quelques personnes dans leur coin. La réunion de la caisse se tiendra à 19H00, à la Luttine.

En mettant de la thune sur un compte commun, en tenant à jour nos contacts avec une série d’avocat, en compilant les différentes expériences de la répression pour en tirer quelques conseils avisés, c’est un petit bout d’autonomie politique qu’on s’est crée à Lyon depuis une dizaine d’années.

Petit bout d’autonomie qui ne peut se suffire à lui même, qui en appel davantage sur tous les plans.

On se retrouve pour discuter et boire un coup, à partir de 19H à L’Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, Lyon 7ème.




Source: