Ce matin, Mohamed Y. a été conduit une troisième fois à l’aeroport de Marseille, en vue d’être expulsé vers l’Italie. Rappelons que Mohamed a été placé en Centre d’Accueil et d’Orientation avec la parole de l’état qu’il ne serait pas expulsé et pourrait demander l’asile en France. En vain. A sa sortie du CAO, Mohamed a été placé directement en Centre Administratif de Rétention d’où on a tenté de l’expulsé plusieurs fois. Mohamed devait être libéré demain.

Évidemment les flics ne l’ont prévenu qu’à la dernière minute et nous n’avons réussi qu’à se réunir à une dizaine pour aller à l’aéroport. Nous avons diffé des tracts aux passagers qui se sont montré plutôt récéptifs. Nous avons appris par la suite que certains d’entre eux avaient refusé d’attacher leurs ceintures même s’ils ne voyaient pas Mohamed dans l’avion. Merci à eux !

Pendant que nous nous répartissions dans l’aéroport pour differ et faire du bruit, certains d’entre nous se sont fait contrôler. L’une d’entre nous s’est fait conduire au poste jusqu’à ce que des copains lui rammènent ses papiers.

Nous avons vu monter Mohamed dans l’avion puis nous l’avons vu redescendre dans le calme. Nous avons pensé que le commandant s’était opposé à cette expulsion et nous sommes parti content de l’aéroport.

Sans nouvelles de lui de toute la journée, il nous a tout de même fallu nous rendre à l’évidence : Mohamed a refusé son expulsion et a été placé en Garde-à-Vue. Il passera en comparution imméiate au Tribunal de Grande Instance d’Aix, demain (vendredi 25 mars) à 14H. Il risque une peine de prison pour cette opposition et une Interdiction du Territoire Français. Cette interdiction l’empêcherai de déposer une demande d’asile par la suite. Ce qui veut dire qu’à sa sortie de taule, il serait expulsé vers le Soudan ! Soyons nombreux à venir le soutenir !!!