L’une d’elles [des personnes arrêtées], un passant qui attendait sa séance de cinéma, après s’être pris un coup de boule d’un flic, lors de l’évacuation place des Martyrs, est ressorti sans suite (le flic non plus pour ceux qui aurait un doute).

Deux personnes se sont aussi faites arrêtées au même moment. Une serait ressortie sans poursuite alors que la deuxième serait convoquée au tribunal. Nous n’avons pas de contacts avec ces personnes. Si elles voient ce message ou quelqu’un qui les connaît, qu’elles nous contactent (message à la Page Gilets Jaunes Alès ou 06 27 67 86 09) pour qu’on les mettent en relation avec le comité Anti-répression.

Les deux dernières personnes se sont faits arrêtées pendant la manif, accusées de la casse des vitrines de banques. Après 48h de garde à vue elles sont passées au tribunal pour une Comparution avec Reconnaissance Préalable de Culpabilité. L’une d’elles a été condamnée à 8 mois avec sursis et 2 ans de mise à l’épreuve, 5 ans interdiction port d’armes et obligations d’indemnisation des victimes. La seconde pareil mais 1 an avec sursis.

Encore une fois une justice qui écrase les révoltés pour préserver les intérêts de la classe capitaliste.

On lâche rien !


Article publié le 11 Juin 2019 sur Lepressoir-info.org