Les points importants à retenir pour cette journée du 31 mars à Toulouse :

- Une manif très suivie (20 000 selon la préfecture, 100 000 selon les syndicats)…

- … mais comme d’habitude complètement bâillonnée par les syndicats et leurs sordides sono et service d’ordre.

- Heureusement, à 12h45, une partie de cortège fait sécession et s’engouffre dans la rue de Rémusat, direction le Capitole. C’est parti pour 2h30 de manifestation sauvage.

- Les deux cortèges se retrouvent à Saint-Cyp, où un millier de jeunes refusent de se disperser.

- Les lacrymos pleuvent.

- Un demi-millier de manifestant tient tête aux flics pendant plus d’une heure avenue Etienne Billières, en leur renvoyant les palets de lacrymo et en construisant des barricades.

- Place du Ravelin, la BAC attaque les manifestantEs à coup de matraque sur la terrasse d’un café. Des blesséEs et une interpellation.

- A 15h15 les keufs sonnent la fin de la récré et lâchent leurs chiens de la BAC.

- 9 interpellations.

Revivez le suivi de la manif assurée par IAATA :

Le suivi de la manif est terminé. Merci à celles et ceux, nombreux.ses, qui nous ont suivi !

La prochaine assemblée de lutte se tiendra à la Chapelle samedi 2 avril à 16h.

21h00 Plusieurs occupations ce soir : fac du Mirail, mairie de lafourguette (quartier du Mirail), théâtre Garonne.

19h00 : une personne interpellée au rassemblement de soutien…

18h40 : une soixantaine de personnes devant le commissariat, dispositif policier léger.

17h40 : d’après Mediapart, la préfecture a annoncé 8 interpellations et garde-à-vue suite à la fin de manif autour d’Etienne Billières.

17h15 : rassemblement à 18 heures au commissariat central en soutien aux personnes interpellé-e-s aujourd’hui.

16h55 : Toutes les personnes placées en garde-à-vue lors de l’évacuation de la Maison du 32 mars hier sont sorties !.

16h29 : assemblée générale au Théâtre Garonne. Diffusion du film Merci Patron à 18h30.

16h17 : assemblée générale en cours à la fac du Mirail.

16h11 : occupation en cours du Théâtre Garonne (1, avenue du Château-d’eau).

16h05 Rue du Taur, la police et la BAC sont entrain de plier bagage mais font encore des contrôles.

16h00 : Ça semble s’être calmé du côté de Patte d’Oie.

15h38 : L’hélico est toujours là.

15h35 : Ça barricade sur l’avenue de Grande-Bretagne.

15h27 : une arrestation Barrière de Lombez par des motards.

15h18 : Dispersion totale à Étienne Billières. La BAC s’est lâchée, frappe tout le monde et arrête plein de gens

15h16 : Plusieurs arrestations sur Étienne Billières (au moins une dizaine).

15h14 : Une arrestation vers Patte d’Oie.

15h10 : encore 3 points de tensions : place du Ravelin, Charles de Fitte, Étienne Billières.

15h06 : Ça tient toujours ! “État d’urgence, état policier”

15h00 : À Étienne Billières, le sens du vent auto-gaze les flics.

14h53 : Encore du monde à Étienne Billières. Affrontements place du Ravelin.

14h43 : À St Cyp, les flics prennent des bouteilles et de la peinture. Les gens veulent pas partir.

14h37 : Pour résumer, il y deux cortèges actuellement : un sur Charles de Fitte & l’autre sur Étienne Billières.

14h33 : Des barricades sur Étienne Billières. 200 300 personnes résistent à l’avancée des flics au niveau du marché St-Cyprien.

14h31 : À St-Cyp, ça gaze grave.

14h28 : À St-Cyprien, y’a encore du monde !

14h25 : Le gros du cortège est maintenant à l’entrée de l’avenue Étienne Billières.

14h21 : charges violentes à saint cyp, énormes mouvements de foule / Une nasse vers le cimetière à St-Cyp, les flics laissent sortir par petits groupes.

14h20 : Dans la nasse à Fer à Cheval, extraction des manifestants 10 par 10 par les flics.

14h07 : À Saint-Cyprien, gazage massif d’au moins 500 lycéenNEs et étudiantEs.

14h00 : Plusieurs groupes de baqueux suivent la manif’ sauvage de près.

13h57 : Manif sauvage direction Fer à Cheval.

13h55 : Le cortège a rejoint Charles de Fitte. Les flics bloquent l’accès à St Cyprien.

13h50 : Premières lacrymos et grenades assourdissantes. Plusieurs centaines de personnes Place Olivier, au milieu de la Rue de la République.

13h46 : Le cortège se heurte à un cordon policier sur la place Saint-Cyprien. Une petite partie passe au culot, le gros des effectifs continue sa balade

Le cortège a été coupé en deux au niveau rue de la République. Ça part dans tous les sens. Attaque des flics. Ça gaze.

13h45 : Le cortège autonome arrive à Saint-Cyprien. Plein de flics à l’arrière. L’hélico est de sortie.

13h35 : Le cortège prend le Pont Neuf et se dirige vers Saint-Cyprien. Les flics bloquent Esquirol.

13h30 : C’est tranquille dans le cortège autonome. Direction Esquirol.

13h26 : Des barricades à la Daurade, le cortège autonome retourne vers le centre

13h22 : Le cortège autonome longe la Garonne vers la Daurade

13h18 : le cortège arrive à Saint-Pierre. “Tout le monde déteste la police !”

13h10 : En route pour l’Arsenal. Bonne humeur, bienveillance. La lutte sous toutes ses formes. La battucada est là.

13h05 : Le cortège prend la rue du Taur, direction St Sernin. Quelques tags sur le parcours “Le monde ou rien”, “Ni loi ni travail”

13h00 : Ça tourne rue du Sénéchal

12h58 : Ça pousse un peu, le cortège remonte Rémusat dans l’autre sens. Il doit y avoir entre 1000 et 2000 personnes.

12h50 : Une partie du cortège a pris la direction du Capitole via la rue Alsace Lorraine. Les flics bloquent au bout de la rue Rémusat au Capitole.

12h10 : Cortège du 32 mars avec une banderole “Soutien à la Maison du 32 mars”

12h00 : Cortège du Pink Bloc en queue de manif (avec une banderole “Contre la loi Travail, féministes vénères !”), présence policière très discrète, par contre SO très nombreux !

11h05 : La battucada de la fac du Mirail vient de rejoindre le cortège.

10h25 : On apprend qu’une action de blocage a été menée ce matin vers 7 heures sur les deux boulevards qui longent le canal du Midi. Les deux axes ont été barricadées suite à l’expulsion de la Maison du 32 mars et en soutien aux 19 gardé-e-s-à-vue.

10h10 : On nous signale la présence d’un service d’ordre (SO) lycéen dans la manif et 8 camions de CRS à Jean-Jaurès

10h05 : Une centaine de personnes part en cortège depuis le lycée Saint-Sernin

10h00 : le lycée Stéphane Hessel (à Jolimont) est bloqué

09h50 : La fac du Mirail est complètement bloquée. Quelques dizaines de personnes l’ont occupé hier soir.

09h20 : Des nouvelles des blocages en ville nous arrivent. Sciences Po Toulouse est bloqué, les Beaux-Arts de Toulouse aussi (où est accroché une banderole “Joyeux état d’urgence !”), les lycées Saint-Sernin et Sainte-Marie-de-Nevers (où la journée est banalisée et le bac blanc prévu aujourd’hui a été annulé !)

09h00 : Toujours 19 personnes en garde-à-vue arrêté-e-s durant l’expulsion de la Maison du 32 mars hier, a priori pour dégradations et refus d’empreintes.