Print Friendly, PDF & Email

Depuis la création de la collecte de Désarmons-les! et de l’Assemblée des blessé.e.s au printemps 2019, 14 120 euros ont été récoltés et redistribués comme suit :

  • 1000 euros donnés pour Hadi K., éborgné par un tir de LBD lors d’une manifestation à Saint Etienne le 12 janvier 2019.
  • 1000 euros donnés à Hedi B., éborgné par une grenade de désencerclement lors d’une manifestation au Puy en Velay le 1er décembre 2018.
  • 1000 euros donnés à Cédric P., éborgné par un tir de LBD lors d’une manifestation à La Possession (Réunion) le 27 novembre 2018.
  • 1000 euros donnés à David D., gravement blessé à la mâchoire (perte de deux dents et d’une partie de la maxillaire) par un tir de LBD lors d’une manifestation à Paris le 8 décembre 2018.
  • 1750 euros donnés à Yann S., gravement blessé au visage (perte de 11 dents) par des coups de matraque lors d’une manifestation à Toulouse le 19 janvier 2019.
  • 1000 euros donnés à Sébastien M., qui a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 lors d’une manifestation à Paris le 9 février 2019.
  • 1000 euros donnés à Jacky S., éborgné par un tir de LBD 40 lors d’une manifestation à Saint-Louis de La Réunion le 27 novembre 2018.
  • 1500 euros donnés à Muath Al Amarneh, journaliste palestinien éborgné par une balle de 22 mm Roger Gun lors d’une manifestation à Hébron le 16 novembre 2019.
  • 600 euros donnés à M., proche d’une personne assassinée par la police et souhaitant conserver l’anonymat.
  • 350 euros donnés à Vanessa L., gravement blessée au visage lors d’une manifestation à Paris le 15 décembre 2018.
  • 200 euros donnés à Lola V., gravement blessée au visage lors d’une manifestation à Biarritz le 18 décembre 2018.
  • 1500 euros donnés à Sébastien M., gravement blessé au visage lors d’une manifestation à Paris le 12 janvier 2019.
  • 200 euros donnés à David B., éborgné par un tir de LBD lors d’une manifestation à Paris le 16 mars 2019.
  • 700 euros donnés à Ashraf B., gravement blessé au visage lors d’une manifestation à Marseille le 4 décembre 2018.

Soit 12 800 euros distribués aux blessé.e.s entre septembre 2019 et septembre 2020.

Nous avons consacré une partie de la collecte aux frais de fonctionnement du collectif :

  •  27 euros pour l’impression des cartes de visite Désarmons-les!
  • 44 euros pour l’enregistrement au Bulletin Officiel de l’Association liée au compte bancaire.
  • 60 euros de cotisation annuelle pour le local où se réunit l’Assemblée des Blessé-es.
  • 149 euros pour l’achat d’un groupe électrogène à l’usage des événements de l’Assemblée des Blessé-es.
  • 110 euros pour l’achat d’une sono à l’usage des événements de l’Assemblée des Blessé-es.
  • 462 euros pour des frais de déplacement non défrayés dans le but d’aller à la rencontre des blessé-es et d’organiser des conférences publiques sur le maintien de l’ordre.
  • 150 euros pour les frais de traduction (anglais) de la brochure sur les armements du maintien de l’ordre.
  • 279 euros pour l’impression d’autocollants pour la campagne contre les techniques d’immobilisation mortelles.

Soit 1281 euros de dépenses de fonctionnement.

Nous republierons un bilan annuel, en y insérant le tableau des dépenses et des bénéficiaires, afin de ne laisser aucun argument aux éventuels détracteurs qui voudraient nous accuser de “se faire de l’argent”.

Lien vers la collecte, qui reste active : https://www.helloasso.com/associations/on-n-a-qu-un-visage/collectes/soutien-aux-personnes-blessees-par-des-armes-de-police

Merci pour votre confiance,

Nous existons parce que vous luttez, nous luttons parce que vous existez.

Désarmons-les! et l’Assemblée des blessé.e.s






Article publié le 10 Sep 2020 sur Desarmons.net