L’abandon du projet d’aéroport a été une première victoire du mouvement. Des milliers de personnes sont venues le 10 février fêter cet abandon et réaffirmer leur soutien à la construction de l’avenir de la zad, alors que le gouvernement promettait des expulsions à partir du 31 mars.

Une opération mobilisant des milliers de policier.es est désormais annoncée pour le 9 avril. Nous saurons en fin de semaine si les regroupements de forces dites « de l’ordre » nécessaires à l’opération a effectivement lieu.

Nous (quelques membres de comités de soutien proches de la zad et de la lutte) avons réfléchi depuis des semaines à ce qui pourrait être fait par des personnes ayant du temps, de la détermination et -un peu- de sang froid, dans ce contexte. Nous avons pensé en particulier à des retraité.es, cheveux plus ou moins gris… pour venir nous rejoindre. Nous pensons en effet qu’une forte présence sur zone de personnes très variées sera déterminante.

Le projet retenu est celui d’un camp de « jeunes de tous les âges » dans un champ au coeur de la zad, face au chemin d’entrée des Fosses Noires. Nous travaillons actuellement à le transformer en terrain de camping rustique (toilettes sèches, point d’eau et douches froides, barnum,… peut-être une cuisine…) pour accueillir des personnes disponibles, autonomes (tentes, camions, nourriture…) afn de ne pas envahir des lieux de vie qui risquent fort d’être surbookés. Les personnes participant au camp pourraient accomplir des tâches diverses, selon leurs choix et capacités, en soutien à des équipes déjà constituées : vigilance globale, accueil-communication… et si besoin participation à des chantiers ou à des tâches ponctuelles. Nous incluons clairement ce camp dans l’ensemble des dispositifs pensés par les occupant.es de la zad pour la résistance aux expulsions.

Vu l’urgence nous souhaitons être nombreux.euses dès vendredi soir 6 avril. Pour l’accès à la zone, il est prudent de prévoir que les arrivées se fassent au plus tard dimanche soir 8 pour la première semaine. La suite sera discutée entre les participant.es en fonction des événements.

Comme nous l’avons dit dans le serment des bâtons « Nous sommes là, nous serons là »

De la zad, le 4 avril 2018

Des triton.es et crapaud.es grisonnant.es


Pour une meilleure organisation, merci de prévenir si possible de votre arrivée.

réponse à [email protected]

contact/renseignements : Annie 06 73 13 87 62

Maurice 06 80 76 45 88