Février 12, 2021
Par Le Poing
139 visites


Un rassemblement de soutien à un manifestant emprisonné voici deux semaines, après la dernière mobilisation contre la loi sécurité globale, est organisé ce samedi 13 février à Béziers. Le rendez-vous est à 11h, sur les allées Paul Riquet, juste en face du théâtre municipal.

Samedi 30 janvier, une nouvelle journée de manifestations contre la loi sécurité globale rassemble des dizaines de milliers de personnes dans les rues du pays. Sur Béziers, quelques centaines de manifestants se rassemblent dans le calme, rejoints comme ailleurs par des acteurs du mouvement des Free Party. La sonorisation du défilé est autorisé en préfecture. Ce qui n’empêchera la journée de s’achever sur une note dramatique.

Six personnes quittent le cortège après dispersion, avec le camion de location transportant le matériel sono, pour le rendre. C’est à ce moment que la police décide d’effectuer une saisie, sans montrer ni autorisation ni même carte professionnelle au groupe. La situation dérape suite à une bousculade enclenchée par des agents de la BAC, comme plusieurs témoins ont pu le rapporter au Poing. Dans la cohue, un policier reçoit un coup, alors que plusieurs des manifestants sont roués de coups.

S’en suivront deux garde à vues, dont l’une débouchera sur un passage en comparution immédiate, et une lourde condamnation : dix huit mois de prison, neuf ferme et neuf avec sursis pour Max. Depuis maintenant deux semaines ce dernier est donc incarcéré…

Deux autres personnes présentes ce soir-là ont été convoquées au commissariat est placées en garde à vue pour une bonne partie de cette journée du 12 février. Sans suites pour le moment. Le matériel saisi devrait leur être restitué dans le journée du 13.

En attendant, le soutien à Max s’organise. Un premier rassemblement était programmé samedi 6 février, mais a été interdit par la préfecture. On a pu voir plus d’une dizaine de camions d’unités anti-émeute quadriller le centre-ville de Béziers à cette occasion.

De nombreux acteurs du mouvement social biterrois se retrouvent autour d’un nouvel appel à un rassemblement de soutien, ce samedi 13 à 11h, sur les allées Paul Riquet, juste en face du théâtre municipal. Celui-ci n’est pas interdit par la préfecture, malgré une tension palpable depuis les évènements. Il sera statique, et devrait être rejoint par de nombreuses personnes de la région, en provenance de Narbonne, Montpellier, Alès…

Les différents signataires de l’appel à mobilisation (Comité de soutien à Max ; le sound-system Dubeatatif ; MKC ; Coordination Nationale des Sons ; Comité de soutien de l’Hérault aux inculpés de la maskarade ; Solidaires Biterrois ; ATTAC Biterrois ; Cimade Béziers ; Libre Pensée Béziers ; Mouvement de la Paix Biterrois ; Comité de Résistance et de Reconquête Béziers-Capestang ; Ensemble ! Biterrois ; Générations Biterrois ; Insoumis du Biterrois ; PCF Béziers ; POI Biterrois ; les Gilets Jaunes du Biterrois.) s’accordent pour demander le retrait des lois liberticides, un retour plein et entier du droit de manifestation, et la libération immédiate de Max.




Source: Lepoing.net