07 avril-07 juillet : il y a trois mois déjà, Mohamed Gabsi décédait dans une voiture de la police municipale à Béziers.

Toujours aucune parole officielle en direction de la famille, toujours pas d’accès au dossier, toujours pas de conclusion des analyses complémentaires demandées par le procureur…

L’été ne modifiera pas les faits, le temps n’y changera rien, la justice doit être dite.

Nous serons les témoins, nous serons les veilleurs, nous serons la mémoire.

Rassemblement place Garibaldi, mercredi 08 juillet 18h.

Collectif Justice pour Mohamed

fb : @collectif pour Mohamed


Article publié le 07 Juil 2020 sur Lepressoir-info.org