Juillet 31, 2017
Par Indymedia Bruxsel
18 visites


Global

|
,

En réaction aux attaques gratuites contre « le postmodernisme » et « les postcolonial studies »

Des textes bêtes, des textes mal écrits, des textes malveillants, il y en a un peu partout sur internet. Ces textes méritent l’indifférence. Mais quand il s’en retrouve un sur ton site préféré, ça fait tout crado. Donc il faut parler de « Le Postmodernisme ne casse pas de briques », publié récemment sur À l’ouest. Le but de l’article : combattre l’influence corruptrice des « postcolonial studies » sur le mouvement (…)




Source: