Février 23, 2017
Par Renversé (Suisse Romande)
220 visites

Ce mercredi à Berne, une maison occupée à été evacuée par un énorme dispositif policier. Cela a donné lieu à une manifestation/émeute le soir même ainsi que vendredi et samedi dans la nuit.
Mise à jour dimanche 26.02


Update du 26.02

Samedi soir une nouvelle manifestation avait été annoncée à 8 heures devant le centre autonome de la Reitschule. La décision avait été prise de tenter une manifestation colorée et non-offensive, dans l’espoir que la police laisserait le cortège avoir lieu. Entre 400 et 500 personnes se sont finalement rassemblées mais lorsque le cortège a essayé de sortir de l’enceinte de la Reitschule, la police a fermé l’étau en encerclant l’endroit avec des camions-grilles, canons à eau, etc., rendant impossible toute sortie et tout défilé.


Une centaine de personnes ont alors constuit des barricades tout autour du centre autonome et ont affonté la police plusieurs heures durant. Deux manifestants ont été blessé et six personnes contrôlées plus tard dans la nuit vers la gare et emenées au poste de police. La police, elle, annonce dix blessés dans ses rangs, notamment à cause de l’usage de lasers.

Fait intéressant : Plusieurs camions de livraisons des CFF ont également été incendiés. Peut-être que l’on trouve ici quelques raisons pour ces agissements : pourquoi attaquer les CFF

Quelques impressions

  • Tentative de cortège




  • Barricades






  • Confrontations






Update du 24.02 23:30

Une centaine de personnes se sont rassemblées vers 8h devant le centre autonome de la Reitschule pour essayer de marcher jusqu’à la prison située en face, quand une armée de flics avec 2 canon à eau et des véhicules grilles encerclaient le bâtiment de la Reitschule empêchant les gens de sortir. Les flics ont alors été attaqués à plusieures reprises et le sont encore à présent

Update du 24.02

- Durant la nuit du jeudi au vendredi, l’Office fédéral des constructions et de la logistique (propriétaire du bâtiment expulsé à la Effigerstrasse) a été attaqué et endommagé.

En outre, le canton de Bern, propriétaire également du bâtiment nouvellement occupé Fabrikool a annoncé reprendre les négociations en vue d’une possibiltié pour les squatteurs et squatteuses de rester. Hier encore, leur départ étais exigé dans les plus bref délais.





Ce mercredi matin une maison occupée depuis décembre 2016 à la Effingerstrasse et menacée d’évacuation depuis plusieurs semaines à été évacuée. L’évacuation a duré 7 heures, 19 personnes ont été arrêtées dans la maison (partiellement relachées le mercredi soir), une centaine d’agent-e-s de police accompagné-e-s d’un canon à eau ont été mobilisé-e-s et la moitié du quartier bouclé. Les personnes à l’intérieur se sont défendues avec des feux d’artifices et moultes barricades.

Tout autour de la maison, une cinquantaine de personnes se sont relayées pour soutenir les personnes résistants à l’intérieur, de la nourriture a été amenée ainsi que de la musique.


Puis autour des 15 heures, une première petite manifestation spontanée à parcouru la ville.






Le soir même vers 21 heures, un cortège d’environ 400 personnes en colère s’est lancé dans les rues du quartier étudiant de Berne. Après une heure d’émeute, la manifestation s’est terminée devant les portes de la Reitschule.

Le même jour une annonce d’évacuation à été signifiée à un autre collectif occupant une vielle scierie depuis ce dimanche, la Fabrikool. Ultimatum jeudi 23 février, midi. Tout comme pour la Effi29, le propriétaire est le canton.

JPEG - 182.2 ko
La Fabrikool occupée

En réaction à cela et pour donner suite à la dynamique naissante, deux prochains rendez-vous ont été fixés.

Visite devant la prison pour faire entendre notre solidarité avec tou-te-s les détenu-e-s
vendredi 24.02 à 20 heures devant la Reitschule

Grande manif en soutien aux espaces occupés et contre toutes les évacuations
Samedi 25.02 à 20 heures devant la Reitschule

Pour que fleurisse un monde sans propriété privée où les maisons seraient l’affaire de ceux et celles qui y vivent.





Source: