Defendliebig34 / vendredi 9 octobre 2020

A tous les camarades solidaires dans la rue, ici Ă  Berlin, et partout ailleurs. Cher.e.s tou.te.s,

avec l’expulsion de Liebig34, l’appareil rĂ©pressif tente Ă  nouveau de nous briser, nous intimider, nous faire sentir impuissant.e.s. Leur immense force de police, leur surveillance, leur siĂšge permanent devraient nous donner le sentiment que nous sommes le problĂšme !

Mais nous ne sommes pas le problĂšme ! Nous qui nous battons pour organiser nos vies et nos lieux de vie de façon autodĂ©terminĂ©e et d’en bas. Nous qui essayons d’échapper Ă  la violence sexiste et de contrer collectivement les dĂ©cisions patriarcales sur nos vies !
Le problùme est que cet État capitaliste de merde, avec ses larbins-machos sur nos toits, essaie de contrîler tous les aspect de notre vie.

Cela nous donne du courage de voir que vous tenez bon dehors et que vous nous soutenez. Cela nous donne du courage de voir combien de personnes défendent non seulement notre maison, mais les idées pour lesquelles elle existe.

Nous ne nous rendrons pas. MĂȘme s’ils nous sortent de nos maisons. Nous reviendrons. Et nous allons reprendre ce qui nous est enlevĂ©.

Cette nuit peut devenir significative. Faisons en sorte d’écrire ensemble l’histoire. Donnons l’exemple contre l’État et le capital. Faisons en sorte que nos utopies fĂ©ministes deviennent rĂ©alitĂ© !


Article publié le 13 Oct 2020 sur Attaque.noblogs.org