Octobre 17, 2021
Par Attaque
399 visites


de.indymedia.org / dimanche 17 octobre 2021

La soirée de vendredi dernier a probablement été l’une des plus belles de l’année. Alors que, plus tôt, l’expulsion de la Köpi-Wagenplatz par un énorme quantité de flics avait provoqué un sentiment d’impuissance, la nuit a été tout le contraire.

Plusieurs milliers de personnes ont pris les rues de Kreuzberg et ont exprimé leur colère de manière autodéterminée. Tout s’est bien passé ; les flics n’ont pas pu mettre en place leurs rangées, les manifs sauvages se sont élancées de toutes les côtés, les flics et leurs voitures ont été submergés, les gestionnaires immobiliers, les cafés branchés et les hôtels en ont pris pour leur compte.

C’était encourageant de voir que tant de personnes étaient prêtes à créer des moments incontrôlables pour faire payer l’expulsion de la Köpi Platz. Avec ce sentiment magique dans l’estomac et un sourire sur le visage, nous avons utilisé le reste de la nuit pour prendre à coups de marteau les fenêtres des bureaux de Covivo, sur Pariser Straße, à Charlottenburg-Wilmersdorf. En tant que quatrième plus grande société immobilière d’Europe, Covivo est impliquée dans toutes sorte de saleté, qu’il s’agisse de co-working, de co-living, de logements meublés, d’hôtels ou de ses 42 000 unités résidentielles à Berlin. Au moment des impacts, un système d’alarme s’est déclenché, ce qui a probablement alerté les sirènes qui arrivaient – mais nous étions déjà loin depuis longtemps…

En solidarité avec les compas du Köpi Wagenplatz et avec les personnes arrêtées ! Salutations au squat Le Marbré, à Paris, menacé d’expulsion !

(A)




Source: Attaque.noblogs.org