Novembre 19, 2020
Par Dijoncter
232 visites


Le maire de Beaune souhaite augmenter la taille de sa police municipale, et la doter de drones de surveillances.

Pendant le conseil municipal du 12 novembre, Alain Suguenot, le maire LR de la ville a réaffirmé son opposition à l’armement de la police municipale tout en plaidant pour le développement de la technopolice via des caméras et des drones de surveillance. « Je pense que la sécurité doit se faire avec les technologies d’aujourd’hui ». Il revendique la présence de 80 caméras dans sa ville, soit envrion une caméra pour 260 habitants. Un chiffre énorme, comparable a celui des grandes villes les plus videosurveillées de France [1].

Dans un article militant pour le recrutement de policier, le Bien Public [2], rappelle que le maire annonçait dans son programme électoral vouloir faire de Beaune “une ville pilote avec une videoprotection mobile, à l’aide de drones et de détecteurs de présence, sur l’espace public.” Le maire souhaite doter sa police d’un drone muni d’une caméra infrarouge, ayant « une autonomie de vol de 4 à 5 heures et pouvant rester en point fixe à 60 mètres d’altitude. » L’investissement pourrait aller jusqu’à 10 000€. L’expérimentation était prévue pour 2020 mais ces ambitions inquiétantes n’ont pas encore été concrétisées “le pilote de drone embauché par la police municipale [étant] parti dans le privé”.

Alain Suguenot a par ailleurs annoncé le recrutement de nouveaux agents pour atteindre l’effectif de neuf policiers municipaux. Il envisage aussi l’emploi de vigiles privés pour les week-end et les soirées.




Source: Dijoncter.info