15 mai 2018, il ne pouvait y avoir, pour la Campagne BDS France Montpellier, date plus appropriée pour lancer la Campagne contre la Saison France-Israël 2018 : Jour anniversaire des 70 ans de la Nakba, au lendemain des 52 palestiniens-nes assassinés-ées par les snipers de l’armée israélienne . Voilà le vrai visage d’Israël.

LA SAISON FRANCE-ISRAËL :  UNE OPERATION DE « NORMALISATION » OCCULTANT LA VRAIE NATURE D’ISRAËL

La Saison France-Israël est la manifestation idéale qui organise du plus haut niveau de l’État jusqu’au grand public et à grands frais de publicité l’opération de blanchiment des crimes israéliens.

Après les guerres génocidaires israéliennes de 2009 et 2014, avec 11 ans de blocus inhumain et illégal de la Bande de Gaza,( blocus qui dure et s’intensifie), depuis le 30 mars 2018 les snipers de l’armée israélienne, confortablement installés et à distance, massacrent la population civile de la Bande de Gaza. Alors que les Palestiniens de Gaza manifestent pacifiquement pour réclamer leur droit au retour affirmé par la résolution 194 de L’ONU.

LABEL-Saison_Israel_en_France-72dpi_rvb_coul.jpg

Le programme du Festival International Montpellier Danse, fidèle à sa tradition de collaboration avec l’apartheid israélien annonce deux spectacles israéliens sélectionnés au plus haut niveau pour représenter Israël dans le cadre de la Saison croisée France Israël 2018.

 

Au même moment, l’actrice américaine Nathalie Portman, pourtant très proche d’Israël annonce qu’elle ne se rendra pas en Israël pour y recevoir le 28 juin le prix Génésis qui récompense le travail et le dévouement d’une personnalité juive envers la communauté et les valeurs juives en raison des événements qui se déroulent dans la Bande de Gaza et de son opposition à B. Netanyhaou.

 

Et le 4 mai dernier vient de paraître un appel dénonçant la « saison France/Israël, comme : « une opération où la Culture sert de «vitrine» à l’État d’Israël et à sa politique chaque jour plus dure envers les Palestiniens », 80 personnalités issues du monde des arts affirment leur refus de participer à la «Saison France-Israël» et expliquent les raisons de leur choix. Parmi elles : Alain Damasio, Annie Ernaux, Tardi, Nathalie Quintane ou Jean-Luc Godard .[1]

[1] https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/040518/contre-la-saison-france-israel?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

La campagne BDS France Montpellier se joint à ce courant de protestation, dénonce la politique de collaboration avec l’État d’apartheid israélien du festival Montpellier Danse et appelle au boycott des spectacles de la Saison France-Israël 2018.

Vidéo du lancement de la campagne :

 

amputés