Un salut incandescent à tou-te-s les indomptables contre les prisons et la société carcérale, en particulier à Anna, Silvia et tou-te-s les compagnon-ne-s qui se sont joint-e-s à la grève de la faim qui s’est terminée récemment. Un salut aussi aux prisonnier-e-s qui se mobilisent dans l’Etat espagnol.

Rien n’est fini, tout continue!

(Traduit de l’espagnol de contramadriz, julio 12, 2019)


Article publié le 21 Juil 2019 sur Nantes.indymedia.org