Octobre 23, 2018
Par Squat.net
177 visites

Tôt jeudi 18 octobre à Barcelone, les Mossos d’Esquadra ont procédé à l’expulsion du squat « Ca La Trava », situé dans le quartier de Gracia. Lors de l’expulsion, deux personnes ont été arrêtées mais ont été relâchées sans suite dans l’après-midi. La réponse à cette expulsion ne s’est pas fait attendre. Des dizaines de personnes cagoulées ont pris la rue…

Le soir-même, une manif est partie de la plaza Virreina vers 19h30. Aux cris de « Ca La Trava son disturbios » [« Ca La Trava sont des émeutes »], « Mande quien mande seremos ingobernables » et « Un desalojo, otra ocupación » [« Une expulsion, un autre squat! »], le cortège a déambulé sauvagement dans diverses rues du quartier, en érigeant des barricades de containers et de mobilier urbain avant d’y mettre le feu. Puis il s’est arrêté devant la Banc Expropiat, où des poubelles et du mobilier ont été incendiés et balancés vers l’entrée. Au croisement des rues « Puigmartí » et « Mare de Déu dels Desemparats », une agence immobilière et une institution financière ont perdu leurs vitres. Un autre organe de presse parle de deux agences immobilières attaquées. Lors de la dispersion et des courses-poursuites avec les Mossos d’Esquadra, une personne a été arrêtée et deux autres identifiées.

Le lendemain matin, un groupe d’une vingtaine de personnes cagoulées a interrompu le trafic routier près de 20 minutes en montant des barricades sur l’un des axes principaux de la ville.

[Reformulé de la presse espagnole par Sans Attendre Demain, 20 octobre 2018.]




Source: