Dans son dĂ©partement d’élection, le prĂ©sident d’Auvergne-RhĂŽne-Alpes souhaite construire au plus vite une dĂ©viation d’une dizaine de kilomĂštres sur la route nationale 88. Pour son projet, qui collectionne les avis environnementaux nĂ©gatifs, il ne lĂ©sine ni sur les moyens – plus de 230 millions d’euros – ni sur le lobbying.

Pour tenter d’étouffer tout dĂ©bat, on ne pouvait pas choisir pĂ©riode plus adĂ©quate
 Entre le 15 juillet et le 14 aoĂ»t, la prĂ©fecture de Haute-Loire a organisĂ© l’enquĂȘte publique relative Ă  la dĂ©viation de la route nationale 88. Dans le dĂ©partement-fief de Laurent Wauquiez, le projet fait figure de serpent de mer : l’État promet depuis prĂšs d’un quart de siĂšcle de doubler cet axe qui relie Le-Puy-en-Velay Ă  Saint-Étienne, avec une mise en deux fois deux voies au niveau d’Yssingeaux et, surtout, une nouvelle route dotĂ©e de deux Ă©changeurs entre les communes de Saint-Hostien et du Pertuis. Soit 10,7 kilomĂštres de bitume Ă  dĂ©rouler entre les bucoliques collines de ce coin du Massif central. CoĂ»t estimĂ© du chantier : plus de 263 millions d’euros.

P.-S.


Article publié le 05 Sep 2020 sur Lenumerozero.info