Avril 19, 2020
Par Rebellyon
73 visites

En cette période de confinement et pour fêter dignement les travailleuses et travailleurs, l’association Tillandsia organise une avant-première virtuelle de « En découdre. Paroles ouvrières en roannais » de Arnaud Béal et Jordane Burnot, le 1er mai à 20h30.

En cette période de confinement et pour fêter dignement les travailleuses et travailleurs, l’association Tillandsia a l’immense plaisir de vous convier à l’avant-première virtuelle de En découdre. Paroles ouvrières en roannais de Arnaud Béal et Jordane Burnot

Vendredi 1er mai à 20h30

Sur Youtube (lien à venir)

En présence (virtuelle) de l’équipe de réalisation

[BANDE ANNONCE] En découdre – paroles d’ouvrières en roannais

[embedded content]

[BANDE ANNONCE] En découdre – paroles d’ouvrières en roannais from tillandsia production on Vimeo.

PNG - 1 Mo

// SYNOPSIS//

Après la deuxième guerre mondiale, l’industrie textile emploie des milliers d’ouvrières sur le territoire Roannais. Elles produisent des vêtements de luxe dont la qualité est reconnue dans la France entière. A travers une série d’entretiens, ce film retrace l’histoire de ces femmes rentrant souvent jeunes à l’usine. Elles y découvrent des conditions de travail difficiles, le paternalisme patronal, mais également la solidarité ouvrière. Relatant les inégalités qui se jouent entre ouvriers et ouvrières, elles décrivent surtout la rencontre avec la culture syndicale et leur volonté d’en découdre avec l’exploitation. Des promesses d’émancipation de mai 1968 jusqu’aux combats contre la fermeture des usines et les destructions de leurs emplois à partir des années 1980, ces paroles ouvrières livrent une mémoire à la fois personnelle et politique des grandes mutations du monde contemporain.

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: Rebellyon.info