Décembre 16, 2021
Par Dijoncter
299 visites


Ce samedi 11 décembre 2021, 12 activistes de l’Assemblée Populaire d’Auxerre, d’Attac 89 et de Solidaires ont répondu à l’appel à action de Attac pour prélever à la source les multinationales qui pratiquent l’évasion fiscale.

Les activistes ont procédé à une saisie citoyenne d’objets appartenant à des multinationales notoirement connues pour leur pratiques d’évasion fiscale vendredi 10 décembre en fin de journée. Ces biens ont ensuite été restitués à l’administration fiscale ce samedi 11 décembre.

Ils se sont rendus dans différentes agences auxerroises de ces multinationales pour confisquer des supports publicitaires.

Chez McDonald’s, ils ont confisqué 4 banderoles publicitaires.

McDonald’s dont le modèle économique est stratégiquement pensé en terme d’optimisation financière : de sa base luxembourgeoise (paradis fiscale qui ne lui facturait que 0.7% d’impôts sur les bénéfices en 2017 contre 29% en France) jusqu’à la taille des structures juridiques pour ne pas verser de participation aux résultats aux employés. Et alors même que McDonald’s sait largement exploiter nos aides d’Etat pour se financer à coup de CICE, chômage partiel pendant le confinement, subvention “un jeune, une solution”…

Chez BNP Paribas, ils ont confisqué 1 plaque en cuivre.

BNP Paribas qui détient 194 filiales dans les paradis fiscaux ce qui, outre la placer en tête des banques françaises les plus implantées dans les paradis fiscaux lui donne aussi un rôle central dans l’organisation de l’évasion fiscale. D’un côté, BNP Paribas, vole le peuple d’un impôt légitime et de l’autre, BNP Paribas fait profiter ses clients de ses magouilles. Gagnant-gagnant.

Chez Total-Energies, ils ont confisqué du matériel publicitaire : 3 cartonnés et 2 flammes.

Total-Énergies qui nous ment depuis 50 ans sur les impacts de ses activités sur la planète.

Total-Énergies qui nous vole en payant 30 fois moins d’impôts qu’il n’en doit par son optimisation fiscale à coup de filiales dans les Bermudes mais qui reverse quelque 7,6 milliards d’€ de dividendes tout en supprimant 1150 emplois.

Les objets ont ensuite été rassemblés devant le Centre des Finances Publiques d’Auxerre pour y être restituer symboliquement à l’administration fiscale.

Chaque objet était identifiable quant à sa provenance et déposé devant le centre avec un courrier expliquant la démarche.

Afin de cloturer leur action, ils sont allés placardés des “derniers avis avant saisie” chez une autre agence BNP Paris et sur un locker Amazon.

Cette action quoique symbolique revêt de véritables risques juridiques pour les activistes qui acceptent de s’exposer ainsi pour dénoncer les exactions fiscales de ces multinationales : cet argent qui part dans les poches des actionnaires en lieu et place de l’impôt légitime.

Alors qu’on renforce toujours plus le contrôle sur les plus précaires pour gagner quelques millions, personne ne s’occupe de l’évasion fiscale qui se compte en milliers de milliards.

Ces situations d’injustice sociale et fiscale sont intenables.

Nous demandons aux candidats de l’élection présidentielle de s’emparer du sujet et de se positionner sur ce débat.

Pour l’Assemblée Populaire d’Auxerre.

Date : 11-12-2021

Toutes nos photos : https://photos.app.goo.gl/pPx6LKPWW26ENvU66

Source : https://vie-interne.attac.org/campagnes/prelevons-a-la-source-les-evades-fiscaux/article/materiel-de-campagne-prelevement-a-la-source-des-evades-fiscaux

En savoir plus : https://france.attac.org/se-mobiliser/prelevement-a-la-source-des-evades-fiscaux/

#EvasionFiscale

JPEG - 61.7 ko
JPEG - 56.6 ko
JPEG - 110.5 ko
JPEG - 64.3 ko
JPEG - 60.8 ko
JPEG - 156.6 ko
JPEG - 158.8 ko
JPEG - 150.6 ko
JPEG - 164.2 ko
JPEG - 88 ko
JPEG - 126.8 ko
JPEG - 63.2 ko
JPEG - 126.9 ko
JPEG - 144.5 ko




Source: Dijoncter.info