Le Syndicat IndĂ©pendant d’Ukraine Zakhist Pratsi (Protection des Travailleurs) est directement impliquĂ© dans la rĂ©sistance Ă  l’invasion de l’impĂ©rialisme russe. Nous luttons avec la classe ouvriĂšre et le peuple ukrainien sur diffĂ©rents fronts de rĂ©sistance. Certaines organisations de notre syndicat, comme le syndicat des mineurs Zakhista Pratsi de l’entreprise Selidov-ugol, les armes Ă  la main et dans les conditions les plus difficiles dues aux hostilitĂ©s, nous protĂšgent et protĂšgent notre avenir. De nombreux militants de notre syndicat rĂ©sistent maintenant aux attaques Ă  la roquette et Ă  la bombe des troupes russes, Ă©tant dans les conditions difficiles des abris anti-bombes, sauvant leurs enfants et leurs familles d’une mort certaine.

La guerre dĂ©clenchĂ©e par Vladimir Poutine a uni le mouvement syndical et ouvrier en Ukraine. Les envahisseurs comptaient sur une victoire fulgurante et sur le fait d’ĂȘtre acceptĂ©s par les Ukrainiens comme des « libĂ©rateurs Â». Cependant, ils rencontrĂšrent partout rejet et rĂ©sistance. Ils n’ont pas rĂ©ussi Ă  gagner le soutien de la population russophone de l’est de l’Ukraine, qui a fait face Ă  l’armĂ©e russe en tant qu’envahisseur et a bravement rĂ©sistĂ© Ă  l’agression armĂ©e pendant plus de 20 jours.

Nous ne nous sommes jamais fait d’illusions sur les intentions du bloc de l’OTAN en Ukraine. Et maintenant, nous voyons tout son cynisme, ce qui nous a convaincus de la justesse de notre critique de l’OTAN avant mĂȘme la guerre et de notre position contre tous les blocs impĂ©rialistes.

Chers camarades du mouvement ouvrier et syndical ! Nous savons que des mobilisations anti-guerre et des actions contre l’agression militaire de la Russie ont lieu partout dans le monde. Merci pour ce soutien ! Nous sommes face Ă  un ennemi trĂšs puissant qui, dĂ©sespĂ©rĂ© par la rĂ©sistance populaire face Ă  son agression, est prĂȘt Ă  transgresser tout le cadre du droit international humanitaire. Par consĂ©quent, nous avons maintenant besoin d’une solidaritĂ© internationale de plus en plus active avec notre mouvement de rĂ©sistance anti-impĂ©rialiste.

Nous rĂ©itĂ©rons notre appel syndical Ă  la classe ouvriĂšre russe et Ă  ses organisations syndicales pour qu’elles mettent fin Ă  l’agression du gouvernement russe, du rĂ©gime autoritaire et bureaucratique de Poutine contre l’Ukraine. Et nous appelons tous les travailleurs et peuples du monde, organisations politiques, syndicales et publiques Ă  se mobiliser rĂ©solument contre la guerre !

Nous nous opposons rĂ©solument Ă  la politique antisociale de notre gouvernement, visant Ă  l’adoption de lois antiouvriĂšres et antisyndicales pour plaire aux oligarques ukrainiens et Ă©trangers. Mais l’agression armĂ©e du capitalisme impĂ©rialiste russe a compliquĂ© la lutte directe pour les droits des travailleurs, pour les droits des syndicats et des associations ouvriĂšres libres. Mais elle a fixĂ© l’agenda actuel du mouvement ouvrier ukrainien : arrĂȘtez l’agression armĂ©e russe contre l’Ukraine !

Notre syndicat de classe Zakhist Pratsi dĂ©fend les revendications de la classe ouvriĂšre contre les intĂ©rĂȘts du capital oligarchique national et des politiciens de droite.

Beaucoup de nos camarades syndicalistes ont perdu leur emploi, sont en premiĂšre ligne, contraints de changer de ville ou de se mettre Ă  l’abri des bombes dans des abris anti-bombes. Nos familles font de leur mieux pour survivre sans se rendre aux occupants russes. Pour ces raisons, nous avons aussi un besoin urgent de votre aide financiĂšre et de tout type d’aide. Se battre, manger et soigner les blessures sont des tĂąches quotidiennes pour lesquelles nous avons besoin du soutien des travailleurs de premiĂšre ligne du monde. Par consĂ©quent, nous appelons Ă  renforcer les actions actives de solidaritĂ© avec le mouvement ouvrier ukrainien et, en particulier, avec notre syndicat indĂ©pendant.

Les travailleurs du monde s’unissent !

Oleg Vernyk, président du Syndicat indépendant Zakhist Pratsi

KyĂŻv, le 18 mars 2022




Source: Laboursolidarity.org