Communisme socialisme, marxisme, anarchisme, ces termes sont très souvent utilisés et rarement définient. On les entends souvent de nos jours pour dénoncer ou démoniser des politiques de gauche. En effet, dans notre société ces termes sont associés à la violence, à la tyrannie, à la décadence, à la famine etc. Ceci est partiellement due à la propagande capitaliste qui s’opère depuis des décennies et qui tente de miner les mouvements qui se montrent critique du capitalisme, mais aussi aux échecs historiques des mouvements »socialistes » et authoritaires tel que l’USR ou la Chine. Nous essayerons donc ici, de façon sommaire, de remettre l’heure juste sur ce que ces termes peuvent signifier.

Le socialisme est un terme large qui, simplement dit, regroupe les idées politiques qui ce caractérise à la base par la propriété publique et l’autogestion des travailleurs. Les idées socialistes englobent en presque totalité ce qu’on appellerait en politique ‘’la gauche » et ne sont pas nécessairement anticapitalistes où anti-marchés. Les deux courants majeurs du Socialisme sont le Communisme et la Sociale Démocratie.

La sociale démocratie est une idéologie sociale, économique et politique qui promeut l’intervention économique pour subventionner la justice sociale dans un contexte d’état capitaliste. Pour faire simple dans ce type de gouvernance l’état est propriétaire de certains bien publics et rend des services universelles, tel que les soins de santé, l’énergie, chômage, etc. Le Canada et le Québec moderne en sont des exemples. Ce type de gouvernance apparaît pour pallier la demande de la classe ouvrière exploitée par les capitalistes et leur offrir de meilleures conditions de vie. Les critique de cette tendance politique lui attribueront les caractéristiques d’être superficiel pour le bien-être communs, d’être réformiste et bourgeoise en plus d’être en proie aux abus du système économique capitaliste qui inflige sa logique marchande. À cette tendance moderne s’oppose une autre idéologie politique capitaliste : le Néo-libéralisme, qui prône une privatisation des services publics, un démantèlement de l’état providence et une dérégulation des marchés. C’est deux tendances sont les plus influentes dans les pays dit ‘’développés »et ce font souvent concurrence durant les élections, représente un ‘’centre » politique.

Le Communisme est un éventail d’idéologie sociale, économique et politique qui ont pour bût commun d’établir la société communiste. La société communiste est caractérisé par l’abolition des classes sociales, du capitalisme, de l’argent et de l’état. Elle est souvent décrite comme ‘’utopique ». La transformation vers une société communiste est envisagée de différentes façons par différent courant. Les deux plus notables sont : le Marxisme et l’Anarchisme

Le Marxisme est une idéologie économique et sociale vaste basé sur les idées de Karl Marx. Le marxisme avance que la société progresse naturellement vers une société communiste. Marx avançait que les conflits de classe devraient éventuellement ce résoudre par une révolution armée de la classe ouvrière et l’instauration d’un gouvernement de transition dit Prolétaire (ou ouvrier). Ce gouvernement de transition doit éventuellement laisser place à une société communiste, directement démocratique et libre de l’emprise du capitalisme. Le marxisme est le courant communiste le plus répandue et est souvent vue comme étant l’ensemble de la pensée Socialiste, ce qui est faux. Le marxisme est la base de presque toutes les révolutions dite ‘’communiste » du 20e siècle mais ne représente pas l’entièreté du mouvement révolutionnaire communiste. Malgré la popularité des idées de Marx, le marxisme à beaucoup de critique et ce, même provenant de socialiste. En effet un courant anti-autoritaire s’oppose a l’idée de contrôler l’état et de former un gouvernement de transition. Ces idées sont décrites comme étant autoritaire et inadéquate pour atteindre l’idéale de la société communiste. L’histoire semble donnée raison à ces critiques, car jamais une société communiste ne s’est réalisée en suivant ce modèle d’état de transition. Reste que le marxisme a apporté beaucoup au mouvement socialiste, notamment, une analyse de la société de classe et une critique du capitalisme industriel, qui nous sont toujours utiles de nos jours. De plus, de nombreux penseurs-euses ont contribué a enrichir la pensée marxiste et en ce sens, nous pouvons percevoir le marxisme comme étant une pensée vivante et en constante évolution, s’adaptant à la réalité matérielle de notre époque et du contexte social.

L’anarchisme ou l’anarcho-communisme est une philosophie et un courant politique prônant l’abolition des classes, du capitalisme, des hiérarchies injustes et de l’état, sans avoir recours à un gouvernement de transition. Pour ce faire la société doit être organisé de façon décentralisée par la démocratie directe, l’autogestion et l’aide mutuelle. Pour les Anarchiste la domination et l’exploitation sont innées aux hiérarchies et, pour créer une société juste et libre, nous devons démanteler toutes les institutions hiérarchiques et les reformer sur des bases égalitaires et autonomes. L’anarchisme n’est pas une idéologie rigide, mais plutôt un courant pluriel et en constante évolution. Plusieurs tendances marquée existe tel que ; L’anarcho-syndicalisme, L’anarcha-feminisme, le Mutualisme (anarchisme de marché), l’anarchisme vert, le communalisme, l’insurrectionisme, etc. Ces tendances ne sont pas mutuellement exclusives et souvent leurs différences sont complémentaires.

Il est important de noter que ces termes ont été utilisés de multiple façons par de multiple personne et ce même par différent penseurs-euses Socialistes. Par exemple le socialisme est souvent défini comme étant la période de transition propre au marxisme, tandis que l’anarchisme est souvent associé au chaos et aux désordre ou est utilisé comme un synonyme pour terrorisme ou nihilisme. C’est en regardant de plus proche qu’on se rend compte que la pensée libertaire et communiste est très large et diversifiée, mais qu’à ça base ce sont des valeurs humanistes, d’entraide, de solidarité, de liberté et d’égalité qui guide ces différentes idéologies.

-Autonomie Commune.


Article publié le 05 Juin 2019 sur Fr.theanarchistlibrary.org