167 visites

Impératif écologique, ubérisation, désindustrialisation, féminisation… Ces défis taraudent toutes et tous les révolutionnaires qui veulent œuvrer à l’organisation des travailleuses et des travailleurs. Ils seront au centre d’une initiative que l’UCL a voulue publique et ouverte.

AU PROGRAMME  :

Samedi 14 mai

  • 14h-17h : Table ronde publique avec Jean-Marie Pernot, chercheur à l’IRES, auteur en 2021 d’un article remarqué, « Malaise dans la syndicalisation », qui bouscule et fait réfléchir. Trois camarades de l’UCL engagé·es dans le syndicalisme tâcheront d’apporter des réponses partant des pratiques et des luttes actuelles. Puis débat avec l’ensemble des participantes et participants.
  • 17h30-19h : Forum pluraliste avec plusieurs organisations anticapitalistes invitées, sur le thème « Quelle stratégie révolutionnaire pour organiser les travailleuses et les travailleurs ? »
  • 19h-20h15 : buffet repas
  • 20h15-20h30 : allocution de l’UCL sur la période politique ouverte par la présidentielle d’avril.
  • 20h30-22h30 : concert et soirée festive, bar, librairie, etc.

Dimanche 15 mai

  • 10h-13h  : plusieurs ateliers, organisés de façon décentralisée par les militantes et militants de l’UCL. Après les échanges et la réflexion en plénière du samedi, ce sera le moment le plus «  participatif  » du week-end, où il sera plus aisé de s’exprimer, d’élaborer, d’envisager des projets en petits groupes. Les ateliers pourront rassembler les participantes et participants par secteur professionnel (rail, logistique, éducation, métallurgie, médico-social, agriculture…) et/ou par thématique (pratique interpro, écologie, secteurs féminisés…).
  • 13h-14h  : ultime session en plénière, autour de l’enjeu de avec présentation de la brochure de l’UCL Quand les femmes se lèvent, le peuple avance.



Source: Unioncommunistelibertaire.org