Février 5, 2021
Par CQFD
395 visites


Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner

Actualités d’ici & d’ailleurs

- Accès aux droits des étrangers : Covid, la galère de plus – Pandémie oblige, c’est désormais uniquement par internet que les étrangers doivent adresser leurs demandes aux préfectures. Sauf que les réponses de l’administration sont rares. Déjà malmené d’ordinaire, leur accès aux droits subit de nouvelles entraves. Cas pratique dans les Bouches-du-Rhône.

- Chasse aux migrants : « Ça ne peut pas arriver en France, tout de même ? » – L’hiver froid et humide n’y change rien : plusieurs fois par semaine, les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais font démanteler des campements de migrants, détruisant leurs tentes voire leurs effets personnels. Des opérations indignes que les forces de l’ordre tentent de cacher : à plusieurs reprises, le photographe Louis Witter et le journaliste Simon Hamy se sont vu refuser l’accès aux lieux. Récit.

- La solidarité pro-palestinienne est un sport de combat – Fin 2020, une série de détournements de panneaux publicitaires par le collectif toulousain Palestine vaincra a provoqué une déferlante de réactions outrancières de la part du camp sioniste : diffamation, menaces, appels à la dissolution de l’organisation… En moins de deux ans d’existence, le collectif à enduré plusieurs séries d’attaques de ce genre. Rencontre avec deux de ses membres, Sira et Tom.


Collage de 6Col

- Uber Eats, Deliveroo… « Ils se gavent pendant qu’on mange des pierres » – Wyssem travaille à moto pour une grande plateforme numérique de livraison de repas à domicile. Protection sociale au rabais, rémunération à la tâche sans minimum salarial assuré : il est auto-entrepreneur. Chaque jour de plus en plus révolté, il a rejoint un collectif de lutte pour les droits des livreurs. Récit cartographique de son quotidien dans l’Ouest parisien.

- Opposition amérindienne à Bolsonaro : « Notre résistance, c’est de raconter cette histoire » – Dans la région du sertão, au nord-est du Brésil, le peuple autochtone des Pankararu résiste aux pressions pour continuer à occuper librement ses terres, spoliées pendant la colonisation portugaise. Alors que l’administration Bolsonaro tente de les spolier, ils ne lâchent pas le combat. Reportage.

- Courrier d’une autre Amérique : De la guerre de Sécession au Capitole – Camionneur à la retraite, John Marcotte a milité au sein d’un courant marxiste humaniste influencé par l’intellectuel caribéen C.L.R. James. Depuis l’an dernier, il nous envoie régulièrement d’outre-Atlantique ses analyses sur une nation gangrenée par le racisme depuis ses origines. Ce mois-ci, il revient sur l’invasion du Capitole le 6 janvier dernier.

Dossier « L’obsession punitive »

- La justice, peine perdue ? – Censée protéger les faibles face aux puissants, la justice française garde une fâcheuse tendance à épargner les riches et enfoncer les pauvres….


Illustration de Gwen Tomahawk

- Didier Fassin : « La société jouit du châtiment par délégation » – Qu’est-ce que punir ? Pourquoi punir ? Qui punit-on ? En 2017, le sociologue Didier Fassin tentait de répondre à ces questions dans un stimulant essai, Punir : une passion contemporaine. Mettant les théories de la peine à l’épreuve d’observations ethnographiques, il critiquait sévèrement le « moment punitif » que nous vivons depuis une quarantaine d’années. Entretien.

- Condamnés d’avance – Pourquoi les pauvres et les immigrés sont-ils si nombreux en prison ? Tentative de réponse à l’aune des sciences sociales.

- Un téléphone volé, 3 mois ferme – Au tribunal de Paris, la 23e chambre est celle des comparutions immédiates. On y traite à la chaîne la petite délinquance urbaine, on y entend souvent les mots « vol » et « stupéfiants » ; on n’y parle pas toujours français et on la quitte souvent pour remplir les prisons. Récit d’un après-midi de janvier.

- Il était une fois le « bon juge » – En 1898, la relaxe d’une voleuse de pain affamée le rendit célèbre. Au lieu d’accabler mendiants, vagabonds et femmes adultères, Paul Magnaud pointait la responsabilité de la société dans leur malheur. Refusant d’appliquer les lois qui lui paraissaient injustes, ce magistrat inventa l’état de nécessité : si elle a été commise pour sauvegarder un intérêt supérieur, une infraction peut être légitime. Portrait.

- Le droit au secours des sans-droits – Assurer le lien avec les avocats, récolter de l’argent pour payer les frais de justice, réunir les pièces d’un dossier de prud’hommes… Depuis 2003, le Codetras (Collectif de défense des travailleur·ses saisonnier·es étranger·es de l’agriculture) se saisit du droit pour défendre ceux de personnes exploitées. Histoire d’une lutte de longue haleine.

- Entretien avec Gnewola Ricordeau – Justice restaurative, justice transformative : des alternatives ? – Pour éviter les dégâts humains causés par le système pénal ou simplement pallier certaines de ses insuffisances, de nouvelles formes de justice ont éclos dans le monde anglo-saxon. Souvent basés sur un dialogue impliquant l’auteur des violences, la victime et leurs proches, ces modèles visent à « guérir » les uns comme les autres, à « restaurer » les liens sociaux brisés voire à transformer le contexte social ayant permis l’agression. Explications avec l’universitaire Gwenola Ricordeau, qui milite de longue date pour l’abolition du système pénal.

- Repenser la justice en terre Navajo – Les Navajos, plus grande nation amérindienne des États-Unis, ont mis en place à partir des années 1980 une justice inspirée de celle qui avait cours avant la colonisation. Ici, plutôt que punir, on tente via le peacemaking de réparer les torts et de restaurer les relations brisées.

- Pratikopratik : Ami·e, si tu tombes… – Quelques informations de base pour faire face au système judiciaire en cas d’arrestation en manif.

Les chroniques

- Je vous écris de l ’Ehpad (épisode 3) : «  Oh la barbe ! » – Quatrième épisode de la chronique de Denis L., qui nous livre chaque mois un récit sensible de son quotidien d’auxiliaire de vie dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) public.

Du côté des bouquins

- « Cap sur l’utopie : « Nelly Kaplan – « Sorcières, à vos balais ! » – Retour sur la trajectoire de Nelly Kaplan, née en 1931, réalisatrice du mythique film La Fiancée du pirate (1969) et axe de référence explosif des pétroleuses des années-barricades.

- Destination Fort-de-France – Des Juifs, des républicains espagnols ou encore des opposants au nazisme qui embarquent par milliers depuis la France, entre 1940 et 1941, pour rejoindre la Martinique. C’est cette histoire méconnue que raconte Éric Jennings dans Les Bateaux de l’espoir : Vichy, les réfugiés et la filière martiniquaise.

Et aussi…

- L’édito : L’arbitraire à découvert / Ça brûle ! : Révélations choc / Les bonnes nouvelles du mois

- Horoscope / Abonnement (par ici)



- Le numéro 195 de CQFD est en kiosque du 5 février au 5 mars.

  • Ce numéro est disponible chez près de 3 000 marchands de journaux partout en France. Pour retrouver les points de vente près de chez vous, cliquez ici.

- Pour recevoir les prochains numéros dans votre boîte aux lettres, vous avez la possibilité de vous abonner.

PDF - 657.2 ko
La une du numéro 195 de CQFD en PDF



Source: Cqfd-journal.org