Novembre 6, 2020
Par CQFD
225 visites


Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre kiosquier ou de vous abonner

Actualités d’ici et d’ailleurs

- Les associations face à la répression – Au niveau local comme national, les élus ne reculent devant rien pour faire taire les associations et les collectifs qui les dérangent : stigmatisation, coupe de subventions, voire procès et interventions policières. Des techniques disséquées par l’Observatoire des libertés associatives dans son premier rapport.

- Perpignan, ville en morceaux – Sitôt élu, le nouveau maire RN de Perpignan a commencé à imprimer sa marque sécuritaire. Comment le candidat frontiste est-il parvenu à s’imposer dans la cité catalane, territoire de passages et d’échanges, qui en font une ville cosmopolite ? Quels espoirs de résistance aujourd’hui ? Reportage.

- Kanaky : « Est- ce que la France va enfin réussir une décolonisation ? » – Une fois encore, les citoyen·nes de Nouvelle-Calédonie ont majoritairement dit non à l’indépendance – à 53,26 % contre 46,74 %. Mais, une fois encore, ce sont les gagnants qui font grise mine et les perdants qui célèbrent une « défaite victorieuse ». Un troisième référendum paraît inéluctable.

- Décoloniser l’enseignement des sciences – L’enseignement scientifique met en valeur de grandes figures de savants et inventeurs occidentaux… occultant ainsi l’apport des autres peuples à la connaissance. Et si on réhabilitait les savoirs venus d’ailleurs pour dépasser la vision eurocentrée qui domine dans le champ de la transmission des connaissances ?

Autopromo (en gilet jaune)

- « Sentir avec son cœur, son nez, ses yeux, sa trouille, ses doutes… – Ce 13 novembre, l’ami Sébastien Navarro publie Péage Sud aux éditions du Chien Rouge, extension de CQFD dans le monde du livre. Un beau roman en gilet jaune. Notre vieux compagnon de route y livre un récit intense, basé sur son vécu des ronds-points. Petit entretien entre amis à deux pas du péage. Vroum…

Dossier : propagande & manipulation de masse

Par Antonin Malchiodi {JPEG}

- Personne n’est à l’abri de la propagande – « La propagande est à la société démocratique ce que la matraque est à l’État totalitaire », écrivait le linguiste Noam Chomsky. Constat lucide. Impossible d’y échapper : la propagande est partout. Qu’elle soit idéologique ou mercantile, elle s’immisce dans nos téléphones, nos écrans de télé, sur les murs de nos rues et colonise jusqu’à notre langage. Comment dit-on « licenciement de masse » en 2020 ? « Plan de sauvegarde de l’emploi »…

- « La propagande est née de la nécessité d’encadrer les masses » – Dans son livre Propagande – La manipulation de masse dans le monde contemporain, l’historien David Colon relate plus d’un siècle de persuasion publicitaire et politique. Avec cet inquiétant constat : au fil du temps, les techniques des propagandistes se sont tellement perfectionnées qu’il est de plus en plus difficile d’y échapper. Entretien.

- Bernés par Bernays – Neveu de Freud, Edward Bernays (1891-1995) fut l’un des pères fondateurs de la propagande moderne. Depuis ses bureaux new-yorkais, il théorisa la nécessité d’un « gouvernement invisible » qui dicterait leur conduite aux masses sans même qu’elles s’en rendent compte. En développant des techniques inspirées des recherches de son oncle, il fit fumer les femmes et augmenter les ventes de bacon. Il offrit aussi ses services à des politiciens et contribua au renversement d’un gouvernement de gauche au Guatemala. Profil.

- De quelques techniques de manipulation commerciale – Vous êtes dans la rue. Vous avez un petit achat à faire mais mince, il vous manque 50 centimes. Et la plupart des passants vous envoient bouler… Conseil : avant de leur demander une pièce, demandez-leur l’heure qu’il est. Comme par magie, ils seront bien plus nombreux à vous donner un peu de monnaie. Sceptique ? Lisez donc la suite…

- Marathon CNews : 25 heures en enfer cathodique – On pensait avoir trouvé une bonne idée : se confronter le temps d’une longue journée aux programmes de la chaîne d’information la plus réactionnaire de France. Et puis on est passés à l’acte, organisant un « marathon CNews » au local de CQFD. Entre misère journalistique et continuelle propagande d’extrême droite, récit d’un chemin de croix.

- Samuel Gontier : « Sur CNews, un niveau de propagande incroyable » – Journaliste à Télérama, Samuel Gontier mène un salutaire travail d’information sur les dérives de l’audiovisuel français. Il revient ici sur la radicalisation idéologique d’une chaîne clairement inféodée à l’extrême droite.

- Un roi du marketing : Trump à tous les étages – Des cravates Trump, de l’eau minérale Trump, des steaks Trump, un jeu de société Trump, des hôtels Trump… Dès les années 1980-90, le futur locataire de la Maison-Blanche était devenu une super marque, au même titre que Nike ou Starbucks. C’est donc en professionnel du marketing qu’il aborda la campagne électorale de 2016. Avec ses torrents de fake news et ses saillies d’extrême droite, ce fut une propagande guerrière, décuplée par l’or noir du technocapitalisme : les données personnelles. Trump sut parfaitement les utiliser sur les réseaux sociaux. Retour sur une arnaque modèle.

Bouquins

- Quand l’Arménie faisait danser l’autocratie : « Emporté par la foule » – Alors que la guerre tonne dans le Haut-Karabagh, retour sur un pan beaucoup moins sombre de l’histoire de l’Arménie, la révolution du printemps 2018, en compagnie de Jean-Luc Sahagian, présent sur place à l’époque.

- Jean Sénac : le soleil et des armes – Soixante-trois ans après sa parution initiale, les éditions Terrasses rééditent un ovni littéraire : Le Soleil sous les armes, une anthologie-manifeste que l’homme de radio et poète algérien Jean Sénac, « fils indocile de Camus, compagnon de poèmes de René Char », avait lancée en plein Paris alors que son pays s’embrasait. La présente édition regroupe également deux recueils du poète, ainsi que divers hommages publiés après son assassinat.

- Il était une fois un loup en slip – Comment parler aux minots du business de la peur, des dérives de la société de consommation, du culte de la compétition ? Par exemple en leur faisant lire l’excellente série BD pour enfants Le Loup en slip, dont le cinquième tome sort début novembre.

- Les origines oubliées du « Manifeste communiste » – Dans Un Plagiat “scientifique”, l’historien Alexandre Skirda défend l’idée que le Manifeste communiste de Karl Marx est un copié-collé du Manifeste de la démocratie du philosophe Victor Considerant, publié cinq ans plus tôt.

Et aussi…

- Le « Vidéo Express » de Bruxelles, un fossile dans la street – Underground, poussiéreux, les vidéoclubs ont disparu sans qu’on ne s’en rende compte avec l’arrivée du streaming. Il en aurait fallu plus pour décourager Juan : campé à quelques pas du centre de Bruxelles, son magasin de location de films est toujours debout. Rencontre avec l’un des derniers survivants d’une époque révolue.

- Je vous écris de l ’Ehpad (épisode 1) : « Alors, tu vas torcher les vieux ? » – Depuis la rentrée, Denis L. travaille dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Il chroniquera désormais chaque mois dans ces colonnes le quotidien de ce lieu de relégation.

- Copinage éhonté – Vive la propriété collective ! » – Cher au cœur du CQFD, le café-librairie associatif Manifesten (Marseille 1er) est à vendre. Pour éviter qu’il ne tombe entre les mains d’un enfoiré de spéculateur, l’équipe de joyeux lurons qui l’anime essaye de racheter les murs dans un cadre de propriété collective. Elle cherche donc du soutien : à vot’ bon cœur !

- Cap sur l’utopie : place aux crimes libérateurs ! – Dans Les Empoisonneurs, Sébastien Fontenelle montre notamment comment les éditocrates réactionnaires minorent l’antisémitisme issu de leur rang, alors qu’ils mettent régulièrement en exergue celui exprimé par certains musulmans. Un autre avatar de l’islamophobie.

- L’édito : Retour à l’anormal / Ça brûle ! : And the new President is… / Les bonnes nouvelles du mois

- Horoscope / Abonnement (par ici)


La Une du n°192 de CQFD, illustrée par Cécile K. {JPEG}

- Le numéro 192 de CQFD est en kiosque du 6 novembre au 3 décembre.

  • Ce numéro est disponible chez près de 3 000 marchands de journaux partout en France. Pour retrouver les points de vente près de chez vous, cliquez ici.
  • Pour recevoir les prochains numéros dans votre boîte aux lettres, vous avez la possibilité de vous abonner.
PDF - 831.8 ko
La Une du n°192 de CQFD, illustrée Cécile K.



Source: Cqfd-journal.org