Juin 3, 2022
Par CQFD
155 visites

Dans ce numéro de juin criant son besoin « d’air », un dossier sur la machine répressive hexagonale et les élans militants permettant de ne pas s’y noyer et d’envisager d’autres horizons. Mais aussi : un long reportage à Laâyoune, Sahara Occidental, où les candidats à la traversée pour les Canaries sont traqués par les flics marocains, une visite dans la Zone À Patates (ZAP) de Pertuis, un dialogue sur les blessures de la guerre d’Algérie et des appelés français, de la boxe autonome, une guérilla maoïste indienne, des trous orgasmiques…

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner

En couverture : « Répression : de l’air ! », de https://www.vincentcrog.com/about/->http://www.theobed.org/”>Théo Bédard] ]

Actualités d’ici & d’ailleurs

 Agent.es de nettoyage en grève : « Si je me fais licencier, je serai fière » – Depuis le 29 mars, à Marseille, les agent·es de nettoyage de l’Agence régionale de santé sont en grève, dénonçant le management brutal et la surcharge de travail imposés par leur nouveau patron, le sous-traitant Laser. Une mobilisation de plus dans un secteur abonné aux débrayages.


Illustration d’Aurélien Godin

 Pertuis : face aux bétonneuses, des patates frondeuses – En bordure de Pertuis, petite ville d’environ 20 000 âmes au sud-est du Vaucluse, un projet d’extension d’une zone d’activité menace de faire disparaître 86 hectares de terres fertiles. Sur le terrain, la lutte s’organise. Aux côtés des habitants mobilisés, des militants ont investi des maisons inoccupées, ensemencé plusieurs parcelles et renommé les lieux la « ZAP » : Zone à patates. Les 14 et 15 mai derniers, deux journées de rencontres et de déambulation revendicatives et festives y étaient organisées. Reportage.

 Usine squattée à Montreuil : des pêches et du benzène – Depuis septembre 2020, des habitant·es de Montreuil ont investi une ancienne usine vouée à la démolition. L’enjeu est double : tenir les promoteurs immobiliers à distance et éviter une potentielle catastrophe écologique et sanitaire.

 Entretien avec Charles Jacquier : Du Front populaire à la Nupes, la trahison au fond des urnes ? – Postier retraité, historien du dimanche et camarade de CQFD, Charles Jacquier a réédité et préfacé la somme de l’auteur révolutionnaire Daniel Guérin Front populaire, révolution manquée. Alors que les législatives de juin remettent l’idée de Front pop’ à l’ordre du jour, on évoque avec lui l’année 1936 qui a vu une coalition des gauches accéder au pouvoir.


Photo Émilien Bernard

 Exils, traques et naufrages au Sahara occidental : Laâyoune, tombeau des invisibles – Autour de la capitale du Sahara occidental, territoire en pleine crise géopolitique où le Maroc réprime toute velléité indépendantiste, d’autres drames humains se jouent. En phase avec une Europe forteresse étendant toujours plus au sud ses barrières meurtrières, les autorités marocaines traquent les personnes venues d’Afrique subsaharienne. Au cœur d’une ville sous tension, des milliers de candidat·es au passage se terrent avant d’entreprendre leur périlleuse traversée vers les îles Canaries. Reportage.

 Mémoire de la guerre d’Alégrie : Nos pères, des tortionnaires ? – Dans son documentaire Ce qu’ont fait nos pères, Emmanuel Vigier confronte son paternel à ses souvenirs d’appelé du contingent pendant la guerre d’Algérie. Enfouis sous des décennies de silence, quelques lambeaux de vérité sortent en grinçant. Pour CQFD, le documentariste a conversé avec l’écrivain et journaliste Bruno Le Dantec, lui aussi fils d’appelé. Dialogue mémoriel.

 « Le design sonore rend désirable la malbouffe auditive » – Des sons, partout, tout le temps, pour tout : des annonces dans les transports en commun aux mélodies sirupeuses des habitacles des voitures dernier cri en passant par l’électroménager. Dans son livre L’Orchestration du quotidien, la chercheuse indépendante Juliette Volcler dissèque le champ large du design sonore, ses pratiques mercantiles, mais aussi les expérimentations émancipatrices qu’il sous-tend parfois.

 Boxe autonome : jouer des poings hors des cadres – Depuis quelques années, des collectifs de boxe autonome essaiment aux quatre coins de la France. Comme dans n’importe quelle salle, on y pratique la boxe anglaise, la thaï, ou encore une « sale boxe », mélange de plusieurs disciplines. Pour autant, parce qu’ils se veulent « inclusifs » et politiques, ces clubs autogérés se distinguent des structures classiques.

Dossier « Luttes et résistances : ils répriment, on rempile »

 Répression : touchés mais pas coulés – Introduction de ce dossier consacré aux différents visages du monstre répressif hexagonal, qui a beau faire : il ne coupe pourtant pas les élans des militant.es.


Illustration de Pole Ka

 Lettres de libre flot : « Ce sont mes opinions politiques qu’on essaie de criminaliser » – Arrêté le 8 décembre 2020 avec huit autres personnes, Florian D., aka Libre Flot, est accusé d’avoir constitué sur le sol français un « groupe clandestin armé », après un séjour auprès des combattant. es kurdes du Rojava. Incarcéré, il passe plus de quinze mois à l’isolement au centre pénitentiaire de Bois-d’Arcy (Yvelines). Il n’est libéré que début avril, après 37 jours de grève de la faim. De prison, il a écrit des lettres puissantes. Extraits.

 « Affaire Tarnac » : les blessures de Manon – Elle s’appelle Manon Glibert et fait partie des « inculpés de Tarnac ». En 2018, dix ans après le début de l’affaire, elle se prépare pour le procès. Capturés par la caméra d’Audrey Ginestet, ces instants ont nourri un film : Relaxe (2022). Pensé « comme une arme pour tous ceux qui, dans le futur, auront besoin de se défendre », le documentaire dépeint aussi une existence marquée au fer rouge par dix années d’acharnement judiciaire.

 À Calais, des militants britanniques chassées de France – Ils avaient participé à des ouvertures de squats pour loger des personnes exilées à Calais : deux militants britanniques se sont vu retirer leurs titres de séjour sous des prétextes fallacieux. L’un d’eux a même écopé d’une interdiction de retour sur le territoire français pour une durée d’un an. Il se bat pour faire annuler la décision.

 Autoréduction : Carrefour, on a (pas) tous droit au meilleur – Début janvier 2021, des militants organisent une opération d’autoréduction dans un Carrefour parisien. Le principe : se servir et redistribuer. Une pratique, héritée d’une longue tradition révolutionnaire, que la chaîne goûte visiblement peu. Condamnés à verser 38 000 euros aux gougnafiers, les contrevenants n’ont pas l’intention de payer.

Côté chroniques & culture

 Je vous écris de l ’Ehpad / Épisode 19 : « Il faut voir ça avec notre cher président ! » – Nouvel épisode de la chronique de Denis L., qui nous livre chaque mois des fragments de son quotidien d’auxiliaire de vie dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) public.

 Putain de chronique #9 : « Not all men » – Yzé Voluptée est travailleuse du sexe. Elle est à la fois escort, camgirl, réalisatrice et performeuse porno-féministe. Elle chronique dans ces colonnes son quotidien, ses réflexions et ses coups de gueule. La réalité d’Yzé n’est pas celle des personnes exploitées par les réseaux de traite ou contraintes par d’autres à se prostituer. Son activité est pour elle autant un moyen de subsistance qu’un choix politique.

 La révolution des amants – Après deux ans d’existence et vingt-quatre numéros en ligne, Trou noir débarque en version papier. Pour ses éditeurs, aucun doute : la révolution sera sexuelle ou ne sera pas.

 L’anarchie par le casse – Au tournant du XXe siècle, l’anarchiste Alexandre Marius Jacob (1879-1954) passe maître dans l’art du cambriolage. Avec Tout homme a droit au banquet de la vie, les éditions du Bout de la ville ont ressuscité en mai dernier cette figure de l’illégalisme.

 Cap sur l’utopie : La pétroleuse des pétroleuses – Trois ans et demi après la parution en français de la version intégrale de l’autobiographie explosive d’Emma Goldman (1869-1940), Living my Life, publiée en deux volumes à New York en 1931 et 1934, les éditions L’Échappée sont reparties à l’attaque en ressortant en avril Vivre ma vie – Une anarchiste au temps des révolutions, dans leur collection poche.

 Dans la jungle rouge, terrible jungle rouge – Une guérilla maoïste toujours active en Inde ? Cela paraît improbable. Et pourtant, des bataillons de combattants y sont en lutte depuis plus de cinquante ans, malgré la féroce répression qui les frappe. L’anthropologue Alpa Shah leur a consacré un ouvrage : Le Livre de la jungle insurgée.


Illustration de Laura Pandelle

Et aussi…

 L’éditoL’invité de l’édito : un candidat au bac prometteur

 Ça brûle !La lumière au bout du local

 HoroscopeJuin sera caliente

 Abonnement – (par ici)


La une du n°210 en pdf




Source: Cqfd-journal.org