Mai 6, 2022
Par CQFD
73 visites

Dans ce numéro de mai promettant de continuer à « mordre et tenir » les années à venir, un dossier de 12 pages sur le murs et barbelés tachés de sang de la forteresse Europe, avec incursion au nord de la Serbie, mais aussi : un retour sur les racines autoritaires de la Ve République, un dissections dérives anti-syndicalistes de La Poste, un panorama de la psychanalyse version gauchisme, une « putain de chronique » parlant d’amour, un éloge du piratage de France Inter, des figues, des utopies, des envolées…

Quelques articles seront mis en ligne au cours du mois. Les autres seront archivés sur notre site progressivement, après la parution du prochain numéro. Ce qui vous laisse tout le temps d’aller saluer votre marchand de journaux ou de vous abonner

En couverture : « Encore et toujours, mordre et tenir », de https://www.vincentcrog.com/about/”>Vincent Croguennec ]

Actualités d’ici & d’ailleurs

 Le 12e coup d’État de la Ve République – Ça ne date pas de 2022 : en France, on vote souvent le flingue sur la tempe et pour solde de tout compte démocratique. Et pour cause : les institutions de la Ve République, nées sous la menace d’un coup d’État, ont été façonnées et refondues au bénéfice du général de Gaulle – pour la plus grande joie de ses successeurs. Ya basta !


Illustration de Clément Buée

 La Poste, zone de non-droit syndical – À La Poste, la répression des syndicalistes n’est pas une nouveauté. Mais depuis plusieurs mois, la direction semble s’être lancée dans une frénétique chasse aux militants. Des entraves à l’exercice du droit syndical que dénoncent des postiers Sud et CGT.

 Pour une psychanalyse de combat – Qui a dit que la psychanalyse devait se tenir à l’écart de la politique ? Certainement pas Florent Gabarron-Garcia, psychanalyste et psychologue formé notamment à la clinique de La Borde, qui s’insurge contre l’idée d’une psychanalyse neutre. À travers Histoire populaire de la psychanalyse (La Fabrique, 2021), il rappelle comment cette discipline, des années 1920 aux années 1970, s’est rangée du côté des classes populaires, contribuant aux luttes pour l’émancipation et contre les inégalités sociales. Entretien.

 Autopsie d’un crash narratif : Le candidat du vide – Quand des femmes et hommes du futur tenteront de retracer la dégringolade de l’époque macroniste, ils auront tout intérêt à se pencher sur une série de vidéos à vocation propagandesque, intitulée Le Candidat. D’un format d’une dizaine de minutes, mises en ligne chaque semaine sur YouTube de début mars à fin avril, ces huit pastilles numériques disent beaucoup du récit déconnecté que le président réélu tient à livrer sur lui-même. La mise en scène est à la fois scandaleusement vide et bourrée d’artefacts narratifs. Et ça fait pschiit.

Dossier « Europe forteresse : du sang sur les murs »

 En finir avec l’Europe forteresse – Introduction de ce dossier oscillant entre Bruxelles, la Serbie, les Canaries, la France, Ceuta…

 Serbie : les exilés au pied des murs – Dans les Balkans comme ailleurs, toutes sortes de barrières entravent le périple des personnes exilées. Des murs concrets hérissés de barbelés, comme celui que la Hongrie a fait construire à la frontière de la Serbie. Mais aussi des murs législatifs, technologiques, policiers ou politiques… Pour les principaux concernés, venus d’Afghanistan, de Syrie ou d’Afrique du Nord, c’est l’assurance de violences accrues et de destins enlisés. Reportage au nord de la Serbie, aux confins de l’UE.


Photographie de Louis Witter

 « Les pays européens se sont habitués à la violence contre les migrants » – Olivier Clochard est géographe au CNRS, spécialiste des migrations. Depuis des années, il opère un travail critique des politiques européennes en la matière, et a notamment publié au début des années 2000 la première carte des morts aux frontières de l’Europe. Il a également dirigé l’impressionnant travail de documentation qu’est l’Atlas des migrants en Europe. Dans cet entretien, il dresse le portrait d’une Europe toujours plus cadenassée, semant violence et mort à l’encontre des personnes en exil tentant de la rejoindre.

 Frontex : une machine de mort européenne – En février dernier, dix-neuf cadavres d’exilés, repoussés par les gardes-frontières grecs, sont retrouvés près de la rive turque de l’Évros. Un crime qui découle de la politique européenne axée sur le refoulement des « indésirables », dont l’agence Frontex est l’organe agissant.

 Réfugié·es ukrainien·nes : solidarité bateau – Tandis que les réfugié·es d’Ukraine sont accueilli·es avec des égards inhabituels, les ressortissant·es d’autres pays en guerre dénoncent un traitement discriminatoire. À Marseille, un navire de la compagnie Corsica Linea a été mis à disposition pour loger les réfugié·es ukrainien·nes : si le dispositif est spectaculaire, la réalité est moins rose.


Illustration d’Étienne Savoye

 « Dans l’aventure clandestine, tout est hypothèse » – Lorsque Walkalawa quitte son village du sud-est du Tchad pour rejoindre les rebelles dans le nord, il a 16 ans. Quatorze ans plus tard, attablé dans la véranda de son appartement marseillais, il déroule son histoire. Récit d’une vie morcelée.

 Face au Sahara occidental, le mur de l’Atlantique – Dense et inquiétant, le dernier rapport d’Alarm Phone se penche sur les traversées d’exilés au départ de l’Afrique du Nord vers l’Espagne. Zoom sur la route des Canaries, à l’heure où une reconfiguration géopolitique autour du Sahara occidental risque de mettre les personnes migrantes toujours plus en danger.

 Femmes et frontières : corps à corps – Avec Les Damnées de la mer – Femmes et frontières en Méditerranée, la géographe Camille Schmoll livre une enquête saisissante qui se fait l’écho de la « singularité commune » des parcours migratoires féminins. Focus sur ce que les frontières font aux corps des femmes.

Côté chroniques & culture

 [Je vous écris de l ’Ehpad / Épisode 18 : « Allez-y, faites-moi rire ! » – Nouvel épisode de la chronique de Denis L., qui nous livre chaque mois des fragments de son quotidien d’auxiliaire de vie dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) public.

 Putain de chronique #7 / Aimer une putain. – Yzé Voluptée est travailleuse du sexe. Elle est à la fois escort, camgirl, réalisatrice et performeuse porno-féministe. Elle chronique désormais dans ces colonnes son quotidien, ses réflexions et ses coups de gueule.
Né le jour des figues


Illustration de Nijelle Botainne

 « Né le jour des figues » – « Tu es Azzedine B., né le jour des figues. » Devenu chef de chantier en Normandie, l’homme un jour disparaît. Sa fille part à sa recherche, le trouve en pleine bouffée délirante et entame un dialogue avec lui, qui la mènera au théâtre, puis à la poésie, à travers un livre : La Nuit des figues.

 L’impossible résistance d’une favela lisboète – Sous ses faux airs de film de voyous, O Fim do Mundo raconte surtout la fin de la Reboleira, un quartier pauvre de la banlieue de Lisbonne, grignoté peu à peu par les pelleteuses municipales.

 Inter piratée, la radio retrouvée – 10 et 24 avril, soirées électorales. Les résultats sont commentés, les analyses livrées, la parole gentiment distribuée entre personnes habilitées. Bref, France Inter, radio la plus écoutée du pays, fait du France Inter. Souvent, c’est énervant. Et puis là, quelque chose se passe : un piratage radiophonique en bonne et due forme. Le pied !

 Cap sur l’utopie : Le Père Peinard et Ravachol chient encore dans la colle – Les livres sur l’anarchisme continuent de pleuvoir. L’un d’entre eux suscite des débats ardents en milieu anti-autoritaire. C’est Anarchisme et changement social – Insurrectionnalisme, syndicalisme, éducationnisme-réalisateur de Gaetano Manfredonia, surtout connu pour ses travaux approfondis sur la chanson et la poésie contestataires…

 Retour vers un autre futur – Dans Proletkult, le dernier roman du collectif italien Wu Ming, une extraterrestre surgit d’un classique de science-fiction pour débarquer dans l’URSS de 1927. L’occasion surtout d’évoquer la figure éclatée d’Alexandre Bogdanov, témoin du foisonnement d’idées à l’origine de la révolution russe.

Et aussi…

 L’éditoRéélection de la matraque

 Ça brûle !Au bout du monde, Rita

 HoroscopeMai fait ce qui lui plaît

 Abonnement – (par ici)


La une du n°209 en PDF




Source: Cqfd-journal.org