Janvier 13, 2021
Par Sans Nom
209 visites


[pot-pourri de différents journaux, 13 janvier 2020]

Cela fait un peu plus de 24 heures que les équipes techniques de l’opérateur TDF travaillent d’arrache-pied. Elles sont intervenues suite à l’incendie criminel qui a frappé le relais de Les Cars, au sud-ouest de Limoges lundi soir vers 19h30. Résultat, 1,5 million de personnes privées de radio et de télévision numérique terrestre (TNT) dans quatre départements : les habitants de la Haute-Vienne, d’une partie de la Corrèze, de l’est de la Charente et du nord de la Dordogne. « Le site de Limoges diffuse à 750 000 personnes, mais il pilote d’autres sites plus éloignés, comme ceux de Brive ou Périgueux qui sont eux aussi à l’arrêt, et ce sont bien 1,5 million de personnes qui sont concernées », a expliqué l’opérateur TDF.

Plus précisément, sur le pylône de 230 mètres de haut lourdement endommagé par les flammes, le feu a pris « au niveau d’une gaine électrique et s’est propagé verticalement à une hauteur de 100 mètres » selon les pompiers. Ce pylône de TDF supportait aussi en plus d’émetteurs TV, les équipements des opérateurs mobiles Bouygues, Free, et « indirectement SFR », dont les communications sont perturbées. Les clients Orange, qui dépendant d’un autre pylône, ne sont pas mieux lotis puisque l’antenne 4G de cet opérateur située à une centaine de mètres de là a également été incendiée. Le parquet de Limoges rapporte dans un communiqué publié mardi soir « des tentatives d’incendie sur un troisième site » à proximité, qui n’a pas été précisé. Les trois lieux portent des traces d’effraction, a-t-il indiqué, en ouvrant une enquête pour « destruction par moyen dangereux et tentative », et confiant l’enquête à la section de recherche de la gendarmerie de la Haute-Vienne qui pourra compter sur sa cellule Oracle.

Mardi 12 janvier, TDF se vantait d’avoir rétabli la radio (notamment les stations du groupe public Radio France) en émettant à partir d’autres antennes lui appartenant notamment en Limousin, tout en expliquant que ce n’est qu’une solution provisoire puisque son pylône des Cars est entièrement hors service. Quant à la télévision par TNT, c’est toujours écran noir, et TDF n’est actuellement pas en mesure d’annoncer une date de retour à la normale avant plusieurs jours, puisqu’elle est en « phase d’évaluation des dégâts et de décontamination du site ». Selon un responsable technique de France 3 Limousin, il est impossible d’évaluer la durée de la panne pour l’instant mais elle pourrait durer plusieurs jours, voir plusieurs semaines, en fonction de la gravité des dégâts occasionnés par l’incendie. De son côté, Orange espère rétablir le réseau de téléphonie mobile d’ici la semaine prochaine sur Les Cars, Nexon et Flavignac.

Ce même jour peu avant midi, la rédaction du quotidien local Le Populaire du Centre affirme avoir reçu un courriel de revendication de l’incendie qu’elle a partiellement reproduite. Envoyé par le Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde (CLA5GSM), ce mail baptise l’opération de destruction « opération « voix du vent et chants d’oiseaux » ». Il y est expliqué selon les journaflics-censeurs que « le Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde (CLA5GSM) existe depuis très longtemps, peut-être depuis toujours, les mouvements que nous avons fondés au fil des siècles ont arboré différents noms et différentes leadeures, mais toutes s’inscrivaient d’une manière ou d’une autre dans notre guerre contre la 5G. », en rajoutant que « le danger est à notre porte malgré notre grand âge et notre connaissance de certains secrets, nous ne sommes pas puissantes, nous ne sommes qu’une poignée, pourchassées, terrifiées, mais nous vaincrons malgré notre faiblesse », et signifiant « Jamais l’iPhone ne réjouira l’humanité ».




Source: Sansnom.noblogs.org