Juin 27, 2022
Par Actualités Sur Les CRA
215 visites

Au cra du Mesnil, l’infirmerie collabore avec les flics pour faire expulser une retenue

Une personne retenue dans la section féminine du CRA du Mesnil-Amelot raconte l’usage abusif fait d’un test PCR pour l’expulser, et un cas de rétention d’une copine enceinte, dont l’hôpital de Meaux avait décrété l’incompatibilité avec la rétention.

Tu peux me re-expliquer ce qui s’était passé quand on t’avait mise à l’isolement à cause de la grippe?

J’avais des vomissements, une angine, j’ai demandé d’aller à l’infirmerie, et là là ils m’ont dit d’attendre trois jours, ils m’ont donné du doliprane le temps que le médecin me voit. C’était le 20 mai, et il faut savoir que j’avais un vol caché le 28 mai, dont je n’étais pas au courant. Donc j’ai attendu. Passés les trois jours, je suis passée voir le médecin, qui me dit “Mme, probablement vous avez le covid,” à ce je dis, ce n’est pas possible, ça fait bientôt 28 jours que je suis ici, et lui il dit, ça doit être votre petit ami qui le ramène, pour être prudent il faut qu’on vous fasse un test corona. Je dis d’accord, on le fait, si c’est ça, on sait jamais. On m’en fait un premier et puis un deuxième, sur le sang. Le **premier on me dit que ce n’est pas trop fiable parce que on a le résultat en 15 minutes et que j’ai pas de vaccin. Donc le deuxième on l’envoie au laboratoire, on aura le résultat en 24h. Pendant que le 24h passent, ils me mettent en isolement. J’avais laissé mon téléphone dans la chambre avant d’aller à l’infirmerie, donc on me met à l’isolement sans tél, car l’infirmière à demandé à un policier de le récupérer, mais lui il a pas fait. Avec l’excuse du risque corona, personne n’est venu me voir pendant l’isolement, j’aurais aussi eu besoin de mes médicaments, qui étaient toujours dans ma chambre et que, comme le tél, j’ai pas pu récupérer. Le lundi j’avais le tribunal, et j’apprends là que j’avais un vol! On me dit que c’est pourquoi j’ai accepté de faire un test PCR. Moi j’ai dit que je n’ai jamais accepté de faire un test, ils se sont accordés avec l’infirmerie le vol a été annulé entre temps, sans que moi je signe pour un test pre-avion!

Tu peux re-expliquer l’histoire de la dame enceinte qui était enfermée et qui a été depuis expulsée en Espagne?

Oui, en gros le juge a demandé un test de compatibilité pour voir si dans son état elle était compatible avec la retention. L’hopital, après une première visite, avait donné un document qui disait que la dame n’était pas dans de conditions compatibles avec la retention. La dame a du etre raménée à l’hopital une deuxième fois parce qu’elle allait très mal et elle risquait une fausse couche. L’hopital a refusé de la traiter parce qu’ils ont dit qu’ils avaient déjà fait un document où on disait que la dame devait pas rentrer dans le centre, et que le juge n’avait pas tenu en consideration ce document. Mais les policiers n’ont pas donné ce document au greffe ni au juge. Ils ont donné un document de compatibilité fait par l’infermierie à la place.

Donc c’est avec ce document pas emis par l’hopital mais pas l’infermierie qu’ils l’ont gardée en retention, pour après l’expulser.

Oui.




Source: Abaslescra.noblogs.org