Avril 12, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
195 visites

Dans le bâtiment A1 (bâtiment familles) du CRA de Nîmes, les prisonnières racontent qu’elles n’ont pas droit à la promenade depuis au moins un mois. L’excuse donnée par les flics est qu’il y a des travaux en cours. Mais les prisonnières peuvent voir par les fenêtres qu’il n’y a pas de chantier en cours. Utilisé comme quartier covid du CRA de Nimes pendant plusieurs mois, le bâtiment A1 est à nouveau destiné à l’enfermement des femmes depuis au moins l’automne 2021. Déjà en novembre dernier, les prisonnières racontaient qu’elles n’avaient pas accès à la promenade et que les raisons invoquées étaient toujours des raisons sanitaires dues au covid et de travaux en cours.

Force à toutes les prisonnières ! Liberté pour tous.tes !




Source: Mars-infos.org