Mai 15, 2022
Par Nantes Révoltée
153 visites

Scène d’horreur aux États-Unis. Un jeune suprémaciste blanc de 18 ans a ouvert le feu dans une supérette de la ville de Buffalo, dans l’État de New-York. Le terroriste avait roulé plusieurs heures en voiture en direction de ce quartier habité majoritairement par une population noire. Payton S. Gendron a fait irruption dans le magasin armé d’un fusil d’assaut et protégé d’un gilet pare-balles. Une caméra fixée sur son casque lui a permis de filmer la séquence macabre en direct et de la diffuser sur Twitch. Une pratique de diffusion sur les réseaux sociaux de plus en plus utilisée par les terroristes d’extrême droite lors des ces tueries de masse.

L’homme a tiré sur les clients et le personnel du magasin. Le bilan de l’attaque est extrêmement lourd : au moins 10 morts et 3 blessés. Le criminel a été arrêté par la police locale et a assumé sa pulsion de mort. D’après les autorités sur place, Payton avait publié un manifeste raciste sur internet y expliquant croire au “Grand Remplacement”, théorie de Renaud Camus, écrivain boueux de l’extrême droite française. Cette théorie fangeuse, mobilisée par les mouvements néofascistes du monde entier, a déjà conduit plusieurs hommes blancs à commettre des attentats terroristes en son nom, notamment à Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars 2019 mais aussi celui d’El Paso au Texas qui avait fait 23 morts le 3 août 2019. Sur le canon de l’arme du tueur qui a semé le désastre et le chaos, une inscription raciste. Sur la dizaine de victimes visées par les tirs, 8 d’entre elles sont noires. Un acte raciste prémédité et une terreur revendiquée.

En France, la théorie du Grand Remplacement a été propulsée sur le devant de la scène durant la campagne présidentielle. Le militant Renaud Camus a même été invité sur Cnews, chaîne d’info en continu du grand patron raciste Vincent Bolloré. Eric Zemmour et Valérie Pécresse n’ont pas hésité, pendant la campagne, a faire référence à cette théorie nauséabonde. Partout sur la planète, les partis de droite et d’extrême droite n’hésitent plus à mobiliser les idéologies les plus crasses pour déployer leur discours raciste et anti-immigration. Les médias dominants s’en font le relai infâme. Les terroristes néofascistes passent à l’action armée et les puissants de ce monde qui popularisent ses thématiques réactionnaires et violentes ont du sang sur les mains.




Source: Nantes-revoltee.com