Janvier 14, 2023
Par Kurdistan Au Féminin
270 visites

GRECE – L’ancien prisonnier politique de Turquie, Cafer Kurt est décédé d’une insuffisance respiratoire à Athènes. Une cérémonie d’adieux en hommage à Kurt a été organisé au centre culturel kurde d’Athènes avant que le corps ne soit envoyé à Samsun, la ville natale de Cafer Kurt.

L’ancien prisonnier politique, Cafer Kurt a été victime du syndrome de Wernicke-Korsakoff après avoir été nourri de force lors d’une grève de la faim en Turquie et vivait en exil en Grèce depuis des années. Avant que la dépouille de Kurt ne soit envoyée à Samsun, une cérémonie a eu lieu vendredi au centre culturel kurde d’Athènes.

La commémoration a débuté par une minute de silence, suivie de discours en turc et en grec. Kamil Yildiz, qui était en prison avec Kurt, a raconté comment l’activiste est devenu très jeune membre du Parti communiste turc (TKP) et a mené une lutte révolutionnaire partout. Il a été arrêté en 1997 et a participé au jeûne de la mort en prison en 2000 en tant que membre du Parti révolutionnaire turc (TDP). Après sa libération, il s’est exilé.

En exil en Grèce, Kurt s’est engagé dans le syndicat des personnes handicapées au sein du Front militant des travailleurs (PAME). Le représentant syndical Haris Kourdakis a déclaré dans un discours que Kurt s’était battu sans relâche contre la barbarie du capitalisme dans la lutte des classes en Grèce, malgré sa santé précaire et ajouté : « Il a toujours été avec nous et a milité avec toute son énergie pour les droits des personnes handicapées. Tout comme il a participé à la lutte de notre peuple, il s’est aussi positionné aux côtés des peuples du monde contre les attaques impérialistes. Sa persévérance et sa conviction ont donné nous force et nous promettons de continuer son combat. »

ANF




Source: Kurdistan-au-feminin.fr