Février 3, 2021
Par Attaque
126 visites


Act for freedom now ! / mardi 2 février 2021

Dimitris Koufondinas, combattant de l’organisation révolutionnaire « 17 novembre », est en grève de la faim depuis le 8 janvier, demandant d’être transféré à la prison de Korydallos. Le gouvernement de droite, qui a prolongé l’état d’urgence et l’a rendu permanent, a mis de côté ses propres lois pour se venger de la position impénitente et militante de Koufondinas.

Ainsi, il a été transféré de la prison rurale de Kassavetia à la prison de Domokos, à l’aide d’un faux document qui l’aurait présenté comme venant de la prison de Korydallos.

Constamment dans la ligne de mire des États grec et américain, Koufondinas entame une énième grève de la faim, en revendiquant ses droits fondamentaux, contre les représailles de l’État démocratique. Le durcissement de la réglementation antiterroriste dans les prisons, en ce cas contre Koufondinas, préfigure le traitement réservé par l’État aux militant.e.s emprisonné.e.s qui sont en conflit avec le régime. Cela est confirmé chaque jour par les déclarations et les interviews de l’inénarrable Sofia Nikolaou*, qui décrivent le plan de l’État pour exterminer les opposants politiques à sa domination.

Comme geste minimale de solidarité avec la grève de la faim de Dimitris Koufontinas, ainsi que des deux autres grévistes de la faim Nikos Maziotis et Giannis Dimitrakis, nous avons choisi d’attaquer avec de la peinture et des marteaux, jeudi 28 janvier, le siège d’Euronet, juste à côté du Centre culturel de la Fondation Stávros-Niárchos. Cette société américaine, basé dans le Kansas, fournit des services de paiement électronique et propose dans le monde entier des distributeurs de billets (ATM), des terminaux de payement pas carte (POS), des services de cartes de crédit/débit, des services de change et autres services financiers en ligne et logiciels de paiement. En 2019, Euronet équipait 50 000 distributeurs automatiques de billets et 330 000 terminaux de payement, dans 170 pays.

FEU ET FLAMMES POUR TOUTES LES CELLULES
SOLIDARITÉ AVEC LE COMBATTANT DIMITRIS KOUFONDINAS, EN GRÈVE DE LA FAIM DEPUIS LE 8 JANVIER ET AVEC LES DEUX GRÉVISTES DE LA FAIM NIKOS MAZIOTIS ET GIANNIS DIMITRAKIS

Anarchistes

* Note d’Attaque : avocate grecque, déjà membre de la Cour suprême, maintenant Secrétaire générale pour la lutte anti-criminalité, elle est à l’origine de la récente loi qui interdit aux prisonnier.e.s « dangereux.ses » d’être envoyés dans des colonies pénitentiaires agricoles.




Source: Attaque.noblogs.org