Septembre 25, 2019
Par Squat.net
343 visites

Des actions directes de solidarité, des expulsions, une réoccupation de squat, … La lutte continue au coeur de la capitale grecque !

– Grèce: attaques en série contre les responsables des expulsions à Exarchia – du 12 au 16 septembre 2019

Athènes: attaques simultanées de banques et de bureaux de ‘Nouvelle Démocratie’ – 16 septembre 2019

Des attaques contre les agences bancaires et des bureaux du parti ‘Nouvelle Démocratie’ se sont déroulées simultanément à l’aube du lundi 16 septembre à Glyfada, Alimos, Kypseli et Kesariani, localités d’Athènes. Jusqu’à présent, aucun groupe n’a revendiqué les attaques.

Au total, trois banques et cinq bureaux du parti ‘Nouvelle Démocratie’ au pouvoir ont eu leurs vitres fracassées.

Heraklion: attaque du local du parti ‘Nouvelle Démocratie’ – 14 septembre 2019

Samedi 14 septembre à l’aube, nous avons attaqué les bureaux du parti «Nouvelle Démocratie» en signe de solidarité avec les réfugiés expulsés par une opération répressive de l’Etat et de ses mécanismes. Les réfugiés souffrent désormais en étant enfermés dans des bâtiments derrière des portes closes. L’attaque néolibérale a commencé et c’est son premier projet.

Ni capitulation ni trêve !

Des anarchistes d’Heraklion

Pefki: attaque à la bombe contre le siège régional du parti ‘Nouvelle Démocratie’ – 12 septembre 2019

A l’aube du jeudi 12 septembre, le siège régional de ‘Nouvelle Démocratie’ du premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, a été attaqué à la bombe artisanale.
Il s’agit d’une nouvelle attaque suivant le même procédé réalisé contre les locaux du parti au pouvoir, la deuxième en l’espace de deux semaines seulement.

Les locataires d’un immeuble voisin ont alerté les pompiers mais à leur arrivée les flammes avaient été éteintes. L’attaque a provoqué des dégâts matériels considérables. Jusqu’à présent, aucun groupe n’a revendiqué l’attaque.

[Publié le 18 sept. 2019 sur Sans Attendre Demain.]

– Athènes (Grèce): deux nouvelles expulsions de squats de migrant.e.s

Selon les merdias locaux, la police a effectué deux nouvelles expulsions à proximité d’Exarchia hier matin. Plus de 200 personnes ont été embarquées par les flics afin d’être identifiées. Le 26 août, quatre squats avaient été évacués à Exarchia, dont deux squats de migrant.e.s.

[Publié le 20 sept. 2019 sur le blog Cracher dans la soupe.]

– Athènes (Grèce): à Exarcheia, des anarchistes occupent à nouveau un squat expulsé

Vendredi 20 septembre 2019, à l’occasion du troisième anniversaire de l’occupation du bâtiment qui est devenu connu sous le nom de «Squat Spirou Trikoupi 17» et qui abritait des réfugié.e.s au cœur d’Exarcheia, des anarchistes n’ont pas été découragé.e.s par le fait que ce squat avait été expulsé le lundi 26 août 2019, lors d’une descente en masse de la police et de la transformation du quartier d’Exarchia en une zone militarisée, avec des attaques constantes de la part de la police anti-émeute contre la population du coin et les centres sociaux.

Au contraire, elles/ils ont choisi de célébrer l’anniversaire comme si l’expulsion n’avait jamais eu lieu: en organisant un dîner collectif sur la place Exarcheia, pour célébrer l’anniversaire du squat, «avec notre seule et unique arme… la solidarité», comme ils/elles l’ont écrit dans leur communiqué public.

Au cours de cet événement, les anarchistes ont décidé de défier la «loi martiale» imposée à Exarcheia et, en prenant par surprise les brigades de police anti-émeute, ont réussi à entrer dans le bâtiment, condamné avec des briques, le réoccupant symboliquement et accrochant une énorme bannière qui disait «No Pasaran», allumant des fusées et des feux d’artifice, alors que d’autres compas manifestaient dans la rue devant l’immeuble.

Elles/ils sont ensuite sorti.e.s de l’immeuble de la même façon qu’elles/ils y sont entré.e.s : sans se faire remarquer, laissant la police anti-émeute présente stupéfaite ; par la suite les flics ont dû faire venir une grue pour entrer avec des gros efforts dans l’immeuble par les balcons, perplexes, essayant de comprendre ce qui venait de se passer.

Voici le communiqué du squat Spirou Trikoupi 17:

« Nous vous attendons tou.te.s, à 19 heures, sur la Place d’Exarcheia !

Il y a 3 ans, un bâtiment abandonné dans le centre d’Exarcheia a été squatté, pour abriter les espoirs et les rêves de milliers de personnes qui y sont passées, à la recherche d’une vie meilleure. Le troisième anniversaire de Trikoupi nous voit expulsé.e.s de notre maison, mais toujours vivant.e.s et fort.e.s, luttant pour nos principes et nos convictions. Nous organisons un dîner collectif de solidarité, sur la place, pour affirmer que Trikoupi était bien plus qu’un simple bâtiment. Il était et il est toujours une idée ! Une communauté vivante et active !

Dîner collectif ce vendredi 20 septembre, sur la Place Exarcheia, pour célébrer notre anniversaire, avec notre seule et unique arme… la solidarité !
On se retrouve tous là-bas !
Vous ne pouvez pas expulser nos rêves… Vous ne pouvez pas expulser un mouvement !
Notre communauté ne mourra jamais. Trikoupi est toujours en vie ! La solidarité gagnera… »

[Publié le 22 sept. 2019 sur Attaque.]




Source: Fr.squat.net