À l’instant à Athènes !

ATTAQUE TRÈS VIOLENTE DE LA POLICE GRECQUE À EXARCHEIA : BLESSÉ.ES, PANIQUE, ARRESTATIONS

Alors que la soirée était conviviale et musicale, tant sur la place Exarcheia avec un concert gratuit que dans des centres sociaux autogérés comme le K*Vox où de nombreuses personnes écoutaient de la musique en buvant un verre, la police grecque vient d’attaquer subitement avec une violence inouïe.

Les MAT (CRS) ont chargé à coup de gaz lacrymogènes, de grenades et ont matraqué de nombreuses personnes sur la place et jusqu’au K*Vox. Dans ce lieu très symbolique, connu pour être la base du groupe anarchiste Rouvikonas, les policiers ont fait de nombreux dégâts, frappé des personnes, cassé des chaises et des vitres, et surtout, ils ont jeté une grenade lacrymogène dans ce lieu clos au risque de mettre en danger les nombreuses personnes bloquées à l’intérieur.

Plusieurs blessé.es sont à déplorer, dont un camarade de Rouvikonas matraqué violemment par les CRS dans le nuage de fumée. Il a été emmené de toute urgence à l’hôpital. Un membre du Notara 26 semble également parmi les blessés (à confirmer).

Dans plusieurs rues alentours, des familles de réfugié.es ont fui à toute allure, en emportant quelques affaires avec elles. Il y a eu au moins 4 arrestations, sans doute plus.

Ce qui vient de se produire confirme la nature profondément fasciste de l’opération de police « Loi et ordre » commanditée par le nouveau gouvernement grec contre le quartier rebelle et solidaire d’Athènes. Une évacuation conseillée depuis plusieurs années par certains dirigeants européens.

Il se trouve qu’aux infos télévisées, quelques heures plus tôt, plusieurs chaînes de télévision dont Star News ont annoncé la volonté du gouvernement de sanctionner plus lourdement la résistance qui commence à s’organiser à Exarcheia et aux alentours. Il a été dit, tout en montrant le logo du Notara à l’écran, que « les anarchistes jusqu’au-boutistes qui luttent aux côtés des migrant.es seront sévèrement réprimés.»

Les menaces de l’État et de ses milices n’y feront rien : Exarcheia résiste et reste debout. Dès samedi à midi, un grand rassemblement aura lieu sur la place centrale du quartier. Et des projets de riposte se préparent un peu partout.

À suivre…

Merci de votre très nombreux messages de soutien, de vos photos, de vos actions dont nous reparlerons demain : il y en a sur tous les continents !

Yannis Youlountas

[Publié le 30 août 2019 sur le blog de Yannis Youlountas.]


Article publié le 02 Sep 2019 sur Fr.squat.net