Novembre 16, 2021
Par Lille Alternataire
248 visites

Liens vers les recet­tes d’ins­pi­ra­tion :

https://www.marie­claire.fr/cui­sine/chut­ney-de-figues,1210157.asp

https://www.marie­claire.fr/cui­sine/chut­ney-de-poti­ron,1194321.asp

https://www.cui­si­neac­tuelle.fr/recet­tes/chut­ney-a-la-mangue-200977

https://www.regal.fr/recet­tes/sauces/chut­ney-de-mangue-2486

https://www.amour­de­cui­sine.fr/arti­cle-ragout-de-len­tilles-vertes-a-lal­ge­rienne.html

https://cui­si­ne­za­vecd­jouza.fr/recette-chorba-sans-viande-au-frik/

https://www.mesins­pi­ra­tions­cu­li­nai­res.com/arti­cle-chorba-sans-viande-cui­sine-alge­rienne.html

Commençons par le chorba.

- len­tilles vertes et roses

- oignons

- carot­tes

- pommes de terre

- citron (à la fin)

- corian­dre (à la fin)

- 1/4 de piment d’Espelette

- un peu de poti­mar­ron

- un navet

- concen­tré de tomate

- des épices : carvi, paprika, cumin, sel

On a d’abord fait reve­nir les oignons, puis les légu­mes dans une quan­tité d’eau indé­ter­mi­née. Puis avons ajouté les len­tilles, pour que ça couise avec le bouyon. Mais en fait, on a fait couire les len­tilles sépa­ré­ment, pour que ça couise dans l’eau froide, et on a ajouté les len­tilles fas­cis­tes après. Bizôrrrrrre.

En entrée :

- des navets

- un choux rave

- du citron

On fait des bâton­nets, on citronne. C’est ingé­nieux. Bizoooor.

Et en fin, nous avons tenté deux chut­neys.

Chutney poti­mar­ron

- du poti­mar­ron (non épluché)

- de l’ail

- des oignons

- du vinai­gre de vin rouge

- grains de mou­tarde

- sucre

- un peu de corian­dre his­toire de

- du carvi

Chutney mangue

- de la mangue

- une petite pomme

- de l’ail

- des oignons

- du vinai­gre de cidre

- sucre

- gin­gem­bre

Le temps de cuis­son étant un peu long, nous n’avons pas obtenu de mar­me­lade avec notre temps de cuis­son (y’avait des mor­ceaux, le poti­mar­ron ne vou­lait pas fondre). Pire, on a brûlé le chut­ney à la mangue (les feux de la gazi­nière sont pas très précis).

On met les chut­neys dans deux grands pots, qu’on rap­porte chez nous, et qu’on va conti­nuer de queer pour que ça se puréi­fie, on verra bien. Bizorrrhe.




Source: Lille.cybertaria.org