« Observatoire Big Data de la tranquillité publique », reconnaissance faciale à l’entrée du lycée Ampère, à Marseille comme ailleurs la « Smart City », et son penchant sécuritaire, la « Safe City », ont le vent en poupe. La Quadrature du Net et d’autres organisations lancent Technopolice, une campagne d’information et de recensement de ces projets de mise sous surveillance totale de l’espace urbain à des fins policières.


Article publié le 21 Sep 2019 sur Mars-infos.org