Septembre 30, 2022
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
203 visites

Poussé par l’aile droite et la plus nationaliste du champ politique russe qui le critique après plusieurs revers militaires en Ukraine, Poutine a décidé d’une mobilisation partielle de la population pour rejoindre son armée dans le Donbass. Les déserteurs s’exposent à des poursuites criminelles, et tentent de fuir le pays. D’autres vont être contraints et forcés de servir de chair à canon pour les ambitions expansionnistes de la Russie et de ses dirigeants.

Il est crucial que les pays qui le peuvent, dont les nôtres (France, Belgique, Suisse), saisissent l’occasion d’offrir l’asile politique à tous les déserteurs qui le souhaitent.

L’Allemagne en fait la promotion, la Pologne et la République Tchèque s’y opposent. Pour l’instant les russes qui fuient leur pays vont principalement vers les pays voisins, qui leur sont accessibles sans visa, mais c’est une situation précaire.

Les actes de résistance en Russie contre la guerre en Ukraine sont précieux et doivent être soutenus car si la Russie abandonne l’invasion qu’elle a déclenchée, cela peut aboutir à la fin des massacres.

Et même si ça ne plaît pas à Zelinski, qui a lui aussi décrété une mobilisation générale, nous devons l’asile à tous les déserteurs des champs de bataille, russes comme ukrainiens. Ne pas vouloir mourir à la guerre est toujours un choix légitime.

Non à la guerre, oui à la liberté de circulation et d’installation !

Union communiste libertaire, le 30 Septembre 2022




Source: Unioncommunistelibertaire.org