Juin 26, 2017
Par Indymedia Bruxsel
251 visites

Global

|

Le 16 juin, le directeur des programmes d’Arte écrit à Sammy Ghozlan qu’il ne diffuserait pas le documentaire sur l’antisémitisme commandé par la chaîne. Cinq jours plus tard, le film est pourtant programmé. Que s’est-il passé ? En Allemagne, la polémique a gonflé. En France, le président du CRIF s’en est mêlé. Qui a imposé cette volte-face et pourquoi ?

Cher Alain Le Diberder,

Nous avons pris connaissance de la lettre que vous avez envoyée le 16 juin dernier à Sammy Ghozlan, président du Bureau national (…)




Source: