Octobre 23, 2017
Par Union Syndicale Solidaires
254 visites


L’information selon laquelle le cadavre retrouvé dans un fleuve de l’État de Chubut, en Argentine, est celui du militant Santiago Maldonado, qui a vraisemblablement été victime d’une disparition forcée, marque une journée tragique pour les droits humains et la justice dans ce pays d’Amérique du Sud, a déclaré Amnesty International le 20 octobre 2017.

Santiago Maldonado a été victime d’une disparition forcée dans le contexte d’une manifestation organisée le 1er août 2017, lorsque les forces militarisées ont violemment fait irruption sur le territoire d’une communauté mapuche.

[…]




Source: