Novembre 20, 2017
Par Alternative Libertaire (AL)
217 visites

Ces dernières semaines, une certaine libération de la parole a eu lieu sur les violences sexistes et sexuelles. Les réseaux sociaux ont permis à de nombreuses femmes de raconter les harcèlements et les agressions dont elles ont été les victimes. Une première étape nécessaire pour que la peur qui nous empêche de nous battre devienne la peur qui fera reculer nos agresseurs. A présent, c’est dans la rue que nous devons être présentes !


Tracts de 2017

/
,




Source: