Juillet 3, 2022
Par Yannis Youlountas
171 visites

La situation devient trĂšs compliquĂ©e en GrĂšce, au cƓur des initiatives solidaires autogĂ©rĂ©es, comme vous l’a montrĂ© le compte-rendu du convoi qui s’est dĂ©roulĂ© en quatre phases au dĂ©but de l’annĂ©e. Par rapport aux pĂ©riodes passĂ©es, nous avons fortement manquĂ© de moyens de janvier Ă  avril. Nous n’avons pas rĂ©ussi Ă  atteindre 50% de ce que nous faisons d’habitude. Pire : depuis deux mois, nous n’avons absolument plus aucun moyen d’agir ni aucun fond d’urgence, alors que nous sommes trĂšs sollicitĂ©s et que les besoins se multiplient. Nous sommes donc dans la nĂ©cessitĂ© de faire un appel, exactement six mois, jour pour jour, aprĂšs celui du premier janvier 2022.

Si vous connaissez des individus ou des collectifs qui peuvent Ă©pauler les initiatives solidaires autogĂ©rĂ©es en GrĂšce, merci de le faire savoir. Cette aide peut Ă©galement ĂȘtre ciblĂ©e sur une lutte en particulier, parmi toutes celles que nous avons Ă©voquĂ©es durant ces 11 Ă©pisodes et toutes ces annĂ©es, ou mĂȘme sur un seul lieu (ou groupe) qui vous tient Ă  cƓur. Pas de problĂšme. Nous pouvons aussi payer directement un fournisseur sur place par votre intermĂ©diaire, si vous le souhaitez et si le montant le permet (livraisons alimentaires, urgences sanitaires, puĂ©riculture, premiers secours, travaux dans les lieux, etc.). Si vous avez d’autres suggestions, n’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter.

Toutes ces actions ne sont peut-ĂȘtre pas grand-chose face Ă  l’ampleur du dĂ©sastre, mais elles encouragent Ă  poursuivre nos luttes qui convergent toutes vers un mĂȘme but : prendre nos vies en mains et montrer ce dont nous sommes capables ensemble, par-delĂ  nos diffĂ©rences.

Nous vivons Ă  une Ă©poque si complexe et confuse que les mots ne suffisent plus. Des mots que nous vole souvent le pouvoir. Des paroles qui s’envolent. Des discussions qui s’éternisent. Des dĂ©bats insignifiants pour des virgules qui Ă©loignent de l’action et de sa capacitĂ© Ă  crĂ©er du lien, Ă  se rassembler contre ce qui nous frappe Ă  tour de rĂŽles, Ă  s’unir dans des projets. Pourtant, c’est dans l’action qu’on se rencontre vraiment, qu’on apprend Ă  se connaĂźtre, Ă  se comprendre, Ă  s’aimer. La lutte est une histoire d’amour. L’amour de l’utopie en chemin. L’amour de tout ce que nous voulons sauver et libĂ©rer. L’amour de la vie.

Encore merci Ă  toutes celles et ceux qui ont participĂ©, en janvier dernier, Ă  la prĂ©paration du convoi, d’une façon ou d’une autre. Et d’avance, un grand  merci de votre soutien pour tenir bon jusqu’à la prochaine fois.

L’appel prĂ©cĂ©dent, lancĂ© 1er janvier 2022, nous a tout de mĂȘme permis de rĂ©aliser ce convoi en quatre phases, principalement de fĂ©vrier Ă  avril (compte-rendu sur ce mĂȘme blog durant les semaines passĂ©s). Mais, pour la premiĂšre fois, nous n’avons pas Ă©tĂ© en mesure de soutenir tous les lieux et collectifs que nous Ă©paulons habituellement depuis des annĂ©es. Nous n’avons mĂȘme plus de fond d’urgence depuis deux mois (quelques dizaines d’euros au lieu de plusieurs milliers). Autrement dit, plus rien. Nous sommes donc dans la nĂ©cessitĂ© absolue de lancer ce nouvel appel, six mois aprĂšs le prĂ©cĂ©dent. Un appel particuliĂšrement urgent, comme vous l’aurez compris.

Si vous le pouvez, merci de participer. Toutefois, si la situation est extrĂȘmement difficile pour vous aussi, surtout ne vous mettez pas en danger. Partager l’info, c’est dĂ©jĂ  nous soutenir.


★

1- Pour effectuer un virement Ă  ANEPOS
IBAN : FR46 2004 1010 1610 8545 7L03 730
BIC : PSSTFRPPTOU
Objet : « Action Solidarité GrÚce »

3- Pour envoyer un chĂšque Ă  l’ordre de ANEPOS
Adresse postale : ANEPOS – Action SolidaritĂ© GrĂšce – 6 allĂ©e Hernando – 13500 Martigues

Contact, suggestions, propositions : [email protected]
TĂ©l. France 06 24 06 67 98 / TĂ©l. GrĂšce (0030) 694 593 90 80

★

.

.

ANNEXE 1 – LIEUX ET COLLECTIFS RÉCEMMENT AIDÉS


Liste des lieux et collectifs aidés matériellement et/ou financiÚrement ces derniers temps, malgré un contexte particuliÚrement difficile :
– soutien Ă  l’initiative contre les forages pĂ©troliers en CrĂšte (que tente encore de dĂ©ployer Exxon-Mobil, alors que la firme française Total vient de renoncer).
– Collectif Livas dans le dĂ©partement de RĂ©thymnon en CrĂšte (soutien aux actions solidaires, notamment Ă  la cuisine populaire fondĂ© par ce club de sport sans hiĂ©rarchie).
– Centre social autogĂ©rĂ© Alimoura Ă  Ioannina (nous avons financĂ© la rĂ©paration du local qui avait Ă©tĂ© saccagĂ© par une attaque fasciste) ;
– Usine autogĂ©rĂ©e Bio.Me Ă  Thessalonique (soutien et achat de savons et produits fabriquĂ©s par les ouvriers, alors que l’électricitĂ© venait de leur ĂȘtre coupĂ©e) ;
– Mikropolis Ă  Thessalonique, renommĂ© Respiro (soutien au plus grand espace social libre de GrĂšce qui vient de dĂ©mĂ©nager) ;
– Initiative antifasciste d’aide aux rĂ©fugiĂ©s prĂšs d’Évros (au moment oĂč ces derniers Ă©taient pris au piĂšge entre les deux Ă©tats grecs et turcs, et oĂč des identitaires europĂ©ens Ă©taient venus pour tenter de pratiquer la chasse Ă  l’homme, ainsi qu’à Lesbos) ;
– RĂ©seau Solidaire de CrĂšte (et soutien Ă  la crĂ©ation de nouveaux lieux dans l’üle)
– Initiative de Kastelli en CrĂšte contre le nouvel aĂ©roport (nous participons au financement de la procĂ©dure de Justice contre l’aĂ©roport qui est en train de basculer Ă  l’échelle europĂ©enne, alors que 150.000 des 200.000 oliviers ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© coupĂ©s et que l’opinion est de plus en plus opposĂ©e au projet, nous avons Ă©galement participĂ© Ă  plusieurs rĂ©unions et actions sur place, et soutenu les paysans en lutte contre ce projet)
– Centre Social autogĂ©rĂ© Favela au PirĂ©e (soutien financier et achat de tee-shirts pour Ă©pauler ce lieu situĂ© dans une zone oĂč les fascistes rĂŽdent souvent et oĂč l’un d’entre nous, a Ă©tĂ© agressĂ© violemment en juin 2019 par un groupe de nĂ©o-nazis qui lui avait tendu un guet-apens avant que les passagers d’une rame de tramway ne parviennent Ă  le sauver) ;
– K*Vox à Athùnes (base d’un des groupes les plus actifs en Grùce) ;
– Aide aux frais de Justice de plusieurs compagnons de luttes, notamment pour leur Ă©viter d’aller en prison suite Ă  des actions pourtant exemplaires ;
– squat Notara 26 Ă  AthĂšnes (le plus ancien lieu d’accueil des rĂ©fugiĂ©s dans le quartier d’Exarcheia) ;
– Maison des migrants à Chania en Crùte (soutien financier et livraison de produits alimentaires) ;
– Plusieurs cuisines sociales (soutien financier et livraison de produits alimentaires) ;
– RĂ©seau solidaire SODAA en Attique ;
– Structure autogĂ©rĂ©e de santĂ© d’Exarcheia (soutien financier et livraison de matĂ©riel mĂ©dical) ;
– Caravane de soutien aux victimes prĂ©caires d’un sĂ©isme en CrĂšte ;
– Nombreuses actions aux cĂŽtĂ©s d’ouvriers et de syndicalistes en lutte, comme les dockers du PirĂ©e actuellement en grĂšve contre la firme chinoise Cosco (participation Ă  la caisse de grĂšve, etc.).
– RĂ©seau École BuissonniĂšre-PĂ©dagogie Freinet Ă  AthĂšnes et en CrĂšte (soutien financier et livraison de fournitures en aide aux enfants prĂ©caires) ;
– Actions solidaires Ă  Lesbos (nombreuses initiatives, surtout, aprĂšs l’incendie du sinistre camp de Moria et l’errance de nombreuses familles en difficultĂ©s).
– RĂ©parations et bricolage dans de nombreux lieux : peinture, menuiserie, plomberie, Ă©lectricitĂ©, sĂ©curitĂ© anti-incendie, jardinage, participation aux rĂ©coltes


ANNEXE 2 – PARTIR AVEC NOUS UNE PROCHAINE FOIS


Depuis 2009, le collectif artistique et solidaire ANEPOS, basĂ© dans le Tarn, les Bouches-du-RhĂŽne et Ă  AthĂšnes, mĂšne des centaines d’actions en GrĂšce en partenariat avec une quarantaine de lieux et collectifs du mouvement social qui s’organisent face Ă  l’austĂ©ritĂ© : dispensaires mĂ©dicaux autogĂ©rĂ©s gratuits, entraide contre les expulsions, cuisines solidaires gratuites, centres sociaux autogĂ©rĂ©s, hĂ©bergements et actions de soutiens aux exilĂ©-es, outils coopĂ©ratifs, livres et films en creative commons visibles gratuitement sur internet et finançant en moyenne Ă  50% les convois solidaires (Ne vivons plus comme des esclaves, Je lutte donc je suis, L’Amour et la RĂ©volution), rencontres-dĂ©bats
 Encore un grand merci pour votre soutien et/ou votre participation aux nombreux convois passĂ©s, avec de 3 Ă  26 fourgons Ă  chaque dĂ©part !

Si vous dĂ©sirez partir avec nous avec votre vĂ©hicule, au dĂ©part de la France, de la Suisse ou de la Belgique, laissez-nous vos coordonnĂ©es (en vous prĂ©sentant briĂšvement) Ă  : [email protected]

Sur place, aprĂšs avoir participĂ© Ă  la livraison, vous pouvez soit rester avec nous, agir, aider, discuter, bricoler dans les lieux, faire des tas de choses utiles, soit continuer votre route en vacances sans autre engagement. C’est vous qui choisissez.

.

.

.

ANNEXE 3 – COMPTE-RENDU DU CONVOI QUI S’EST DÉROULÉ EN CE DÉBUT D’ANNÉE

Voici le compte-rendu complet du convoi solidaire en 11 Ă©pisodes classĂ©s par thĂšmes, avec de nombreuses photos :

.

1 – POURQUOI UN CONVOI DE JANVIER À MAI ?
Préparation du convoi, anecdotes et voyage en quatre phases


.

2 – AUX CÔTÉS DES RÉFUGIÉS, AU NOTARA 26 ET AILLEURS EN GRÈCE

Le squat Notara 26 Ă  bout de bras ! Une maman et son bĂ©bĂ© sans abri recueillis sous la neige ! L’arrivĂ©e d’enfants d’anarchistes ukrainiens ! L’accueil chaleureux des afghans prĂšs d’HĂ©raklion !

.

3- L’ART ET LES TATOUAGES EN SOUTIEN DES LUTTES
Une histoire insolite et formidable !

.

4- UN SOUTIEN MÉDICAL ET SANITAIRE COMPÉTENT
Des anciens professionnels de santé sont partis avec nous pour épauler les structures autogérées de santé. Des camarades frappés par des maladies graves reçoivent une aide complémentaire.

.

5- LE CƒUR D’EXARCHEIA BAT ENCORE
Le K*Vox fĂȘte ses 10 ans, Rouvikonas rĂ©siste toujours et le quartier descend dans la rue contre la rĂ©pression et la gentrification !

.

6- DES ACTIONS UN PEU PARTOUT EN GRÈCE
Notre soutien concerne Ă©galement des squats qui sont loin d’AthĂšnes, des collectifs de Patras Ă  Thessalonique, des ouvriers en lutte comme les dockers du PirĂ©e en grĂšve contre la firme Cosco, des victimes prĂ©caires d’un sĂ©isme en CrĂšte, etc.

.

7- DES LUTTES ENVIRONNEMENTALES À LA CROISÉE DES CHEMINS
La firme française Total renonce Ă  ses forages pĂ©troliers en CrĂšte !!! La construction du nouvel aĂ©roport de Kastelli est au point mort !! Un nouveau front de rĂ©sistance vient de s’ouvrir, cette fois au sud de l’üle depuis ce dimanche 15 mai, contre un immense projet hĂŽtelier dans un site naturel magnifique :

.

8- SOUTENIR LES PAYSANS EN LUTTE TOUT EN NOURRISSANT LES PRÉCAIRES : LE PARI RÉUSSI DES INITIATIVES SOLIDAIRES AUTOGÉRÉES EN GRÈCE !
Des paysans crĂ©tois en lutte (souvent contre des firmes françaises) fournissent en fruits, lĂ©gumes et huile d’olive les lieux autogĂ©rĂ©s et solidaires des grandes villes pour les prĂ©caires grecs et migrants. Une grande serre autogĂ©rĂ©e dans la banlieue d’AthĂšnes rejoint la lutte pour l’autonomie. Mais aussi : jardins partagĂ©s, crĂ©ation de composteurs, permaculture, extension des espaces de gratuitĂ© et d’horizontalitĂ©, prĂȘt de vĂ©los, mise en commun d’outillage


9- LA CUISINE SOLIDAIRE DE CHANIA ET LE RÉSEAU SODAA EN ATTIQUE
L’enjeu : nourrir des milliers de prĂ©caires (grecs et migrants) dans l’entraide, sans l’aide du pouvoir ni de ses valets !


.

10- UN CONVOI SOLIDAIRE, C’EST AUSSI DU BRICOLAGE ET DES TRAVAUX DANS LES LIEUX
On n’a pas chĂŽmĂ© durant 3 mois : rangement, menuiserie, peinture, plomberie, Ă©lectricitĂ©, sĂ©curitĂ© anti-incendie. Naissance d’un garage solidaire autogĂ©rĂ© !

.

11- LA CAUSE DES ENFANTS : PÉDAGOGIE FREINET, BIBLIOTHÈQUES SOCIALES

Parce que la sociĂ©tĂ© autoritaire et inĂ©galitaire frappe aussi les enfants, nous avons participĂ© au dĂ©veloppement de bibliothĂšques sociales, de ludothĂšques autogĂ©rĂ©es, de cours gratuits de langues, de la philosophie avec les enfants, de la pĂ©dagogie Freinet et d’autres outils coopĂ©ratifs de prise de conscience et d’émancipation dĂšs le plus jeune Ăąge.

Faites passer ! Transmettez au moins ce compte-rendu à toutes celles et ceux qui ont participé, quelle que soit la façon !




Source: Blogyy.net