Septembre 15, 2021
Par Rebellyon
143 visites


Nous venons d’apprendre que les flics ont prévu d’expulser le squat de Feyzin le jeudi 16 à 7h du matin. Nous appelons donc à un rassemblement de soutien aux centaines d’habitant.es qui y ont trouvé un toit depuis maintenant 1 an et demi.

Depuis février 2020, l’ancienne école Georges Brassens de Feyzin abrite plus de 200 habitant.es. Propriétaire du terrain et de la raffinerie adjacente, l’entreprise Total a trainé le squat de procès en procès. Après avoir fait appel du délai accordé en première instance, Total a obtenu de la Cour d’appel ce qu’elle voulait : l’expulsion immédiate du lieu et l’annulation des délais accordés.

Pourtant, à ce jour, un grand nombre d’habitant.es n’ont pas de solution de relogement ! Faute de places d’accueil nécessaires -il manque 1000 places d’hébergement d’urgence à Lyon- et à cause de la politique du non-accueil de l’Etat, beaucoup de personnes vont se retrouver à la rue.

Pour rappel, TOTAL, leadeur du CAC40, est une multinationale qui ne cesse d’accroître son profit au détriment des salarié.es, de l’environnement et des pays où se trouvent les exploitations pétrolières.

En pleine crise sanitaire et économique, l’entreprise a versé 7,6 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires en 2020, et continue malgré tout à toucher des aides publiques. Total, c’est le parangon de capitalisme néocolonial (en Ouganda et en Tanzanie, notamment) et écocide. D’autant plus que le déploiement de ces projets pétroliers implique des déplacements massifs de populations, dont les droits sont bafoués avant même les premiers forages. Des dizaines de milliers de personnes sont privées de leurs terres, avant même d’avoir reçu la moindre compensation.

En soutien avec les habitant.es exilé·es et contre l’emprise de total sur notre monde ? Rendez vous jeudi 16 septembre a 7h devant le squat de feyzin situe au 9 rue Jean Bouin, 69320 Feyzin




Source: Rebellyon.info