Mai 4, 2016
Par Le Pressoir
197 visites


Appel pour une assemblée révolutionnaire - 31.9 ko
Appel pour une assemblée révolutionnaire

Un mouvement d’ampleur se déclenche contre la loi travail et va déjà bien au-delà du rejet de la loi… Tout le monde le sait, c’est un ras-le-bol général face à la casse sociale, face aux régimes liberticides, bref face à l’état et le capitalisme.

Est-ce le premier mouvement post-crise ? Est-ce le début d’une lutte prolongée ? A nous de nous en donner les moyens.

Ce qui est un plus, c’est la formidable tentative d’organisation autogestionnaire, horizontale et combative : l’assemblée populaire. Cette auto-organisation est certes difficile, balbutiante, souvent au bord du chaos. Mais l’assemblée qui se réunit depuis avant même le 9 mars se tient, réunissant à chaque fois prés ou plus de 500 personnes (et ça tourne pas mal).

Nous voulons échanger sur l’intérêt du mouvement et sur l’implication de chacune et chacun.

Nous proposons de nous retrouver pour échanger entre syndicalistes de bases, gauches radicales, anarchistes, autonomes, féministes, antifascistes, libertaires et révolutionnaires.

Nous voulons nous rencontrer, discuter collectivement et décider si cela s’avère nécessaire.

L’assemblée aura lieu le jeudi 5 mai, 19h à la libraire La mauvaise réputation, 20 rue Terral (quartier Saint-Anne)

Initiative pour une assemblée révolutionnaire et anti-autoritaire

Parce que ça passe toujours mieux en musique

P.-S.

PS1 : L’assemblée est ouverte à touTEs, l’appel circulera publiquement. Cependant voici une liste non exhaustive des invitéEs : les organisations libertaires, CGA, AL, CNT (au pluriel), et aussi les militantEs anti-autoritaires des syndicats et autres organisations. Les lieux militants Barricade, Scrupule, CAD, le milieu squat Kalaj, ex-Luttopia (1 et 2), sans oublier les personnes et groupes libertaires, anarchistes, anti-autoritaires, autonomes ou révolutionnaires de tout courant. Nous invitons également la Collective ainsi que l’ensemble des féministes matérialistes à nous rejoindre.

PS2 : Nous voulons faire remarquer la constitution d’un groupe de travail au sein de l’AG populaire qui fait de la propagande politique : le groupe « citoyenneté et démocratie ». On propose de créer un espace pour débattre sur le fond et mettre en avant nos pratiques et nos idées avec un info-kiosque fournit et la création d’une commission « autonomie et développement durable » (c’est ironique) ou plus sérieusement « autogestion et émancipation » (c’est un exemple).

PS3 : Le rdv a lieu à La mauvaise réputation pour des questions pratiques. La CGA n’est pas à l’initiative de cette assemblée.

PS4 : Il ne s’agit pas de faire une faction ou de prendre le pouvoir sur quoi que se soit, le pouvoir est maudit. Les amateurs/amatrices de complot et autre usurpateurs/usurpatrices ne sont pas les bienvenuEs.




Source: